Natation : Manaudou a marché sur l'eau

Florent Manaudou a marqué de son empreinte les championnats du monde de natation en petit bassin à Doha. Florent Manaudou a marqué de son empreinte les championnats du monde de natation en petit bassin à Doha.[Thierry Zoccolan / AFP]

Avec six médailles, dont trois en or sur 4x100m nage libre, 50m nage libre et 50m dos et deux records du monde, Florent Manaudou s’est affirmé comme en chef de file de la natation française. Et bientôt mondiale.

 

Il est passé à six centièmes d’un bonheur historique. Un bonheur que Florent Manaudou a vu s’envoler, dimanche, à quelques centimètres de l’arrivée dans le bassin de l’Hamad Aquatic Centre (Doha).

Principal rival de "Flo»"sur le plot de départ, le Brésilien César Cielo s’est chargé de briser son rêve de devenir le premier nageur Français à être sacré champion du monde sur 100m nage libre et, par la même occasion, le premier tricolore à décrocher trois médailles d’or individuelles sur des mêmes championnats du monde.

"J’ai quelques regrets, a confié Florent Manaudou quelque peu émoussé par une compétition éreintante. Mais ce n’est pas grave, je tire un très bon bilan de ces championnats." Comment aurait-il pu en être autrement ?

Car en plus de l’argent sur la distance reine, il a décroché le bronze en finale du 4x100m 4 nages, malgré un relais en dos laborieux, pour lui permettre de conclure des Mondiaux fastes.

Ils avaient commencé sur les chapeaux de roue pour lui avec l’or sur le 4x100m nage libre, puis l’argent sur 4x50m 4 nages, avant d’être couronné ensuite sur 50m nage libre et 50m dos avec en primes des records du monde sur chacune de ces distances.

Une déferlante de récompenses qui fait déjà de lui l’un des plus grands nageurs de l’histoire de la natation française. Et à seulement 24 ans, Florent Manaudou n’a sûrement pas fini de faire des vagues tant il regorge de talent.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles