Cyclisme sur piste : Des Bleus à toute vitesse

Grégory Baugé, sacré pour la quatrième fois champion du monde de vitesse[LOIC VENANCE / AFP]

Avec cinq médailles d’or et de deux de bronze, la France a terminé les championnats du monde de cyclisme sur piste à Saint-Quentin-en-Yvelines en tête du tableau de médaille. Un heureux présage à un an et demi des Jeux Olympiques de Rio, malgré la défaillance des Bleues.

 

Contrat plus que rempli. La France a achevé, dimanche, en apothéose ses championnats du monde de cyclisme-sur-piste organisés à Saint-Quentin-en-Yvelines avec les médailles d’or du duo composé de Bryan Coquard et Morgan Kneisky dans la course à l’américaine, ainsi que de Grégory Baugé, sacré pour la quatrième fois champion du monde de vitesse (après 2009, 2010, 2012).

Et sur le podium, le Guadeloupéen était accompagné de Quentin Lafargue, qui a décroché le bronze. Cette moisson est venue s’ajouter aux titres en vitesse par équipes et de François Pervis sur le Keirin et le kilomètre, mais aussi au bronze de Julien Morice dans l’épreuve de poursuite individuelle.

 

Défaillance des Bleues

De quoi permettre à la France de terminer en tête du tableau des médailles et de faire quelque peu oublier le zéro pointé des Bleues avec la 4e place d’Elise Delzenne dans la course aux points comme meilleur résultat.

"Il y a quelques mois, personne n’aurait misé sur nous. On a fait une très grosse moisson, s’est félicité Baugé. On a bien marché cette semaine mais le plus important, c’est Rio. On veut briller à Rio." Rendez-vous est pris dans un an et demi.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles