Rio 2016 : un street-artist bat lui aussi un record à Rio

La fresque murale est située sur le Boulevard Olympique de Rio de Janeiro.[CHRISTOPHE SIMON / AFP]

Kobra, un street-artist brésilien, est entré dans l'Histoire à Rio. S'il n'est pas athlète, le jeune homme originaire de Sao Paulo a pourtant battu un nouveau record grâce à sa gigantesque fresque murale dévoilée à l'ouverture des JO.

L'oeuvre s'intitule «Ethnias» et représente les communautés indigènes des cinq continents : les Mursi (Ethiopie), les Kayin (Thaïlande), les Supi (Europe), les Huli (Papouasie-Nouvelle-Guinée) et les Tapajos (Amérique). «Je voulais montrer que nous sommes tous unis, nous sommes tous connectés», a commenté l'artiste.

A lire aussi : Street art : la plus grande fresque murale d'Europe inaugurée à Evry

Les chiffres sont impressionnants : 190 mètres de long pour 15 mètres de haut. Pour réaliser sa fresque, Kobra a révélé avoir utilisé 1000 pots de peinture blanche,1500 litres de peinture colorée et n'a disposé pour réaliser son oeuvre que de seulement 40 jours de travail, en collaboration avec quatre autres artistes.

Une commission du Guinness, l'institution officielle des records, est attendue sur place pour reconnaître officiellement l'exploit artistique. Si l'oeuvre colorée n'a initialement pas été réalisée dans ce but, Kobra a confié qu'il «comptait les minutes jusqu'à l'arrivée des juges», pour la reconnaissance de son travail.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles