Jeux paralympiques : le 1.500 m des malvoyants plus rapide que celui des valides aux JO

L'épreuve du 1.500 mètres malvoyants aux Jeux Paralympiques (illustration). [AL TIELEMANS FOR OIS / IOC / OIS/IOC / AFP]

Les athlètes paralympiques n'ont rien à envier aux «valides» qui participent aux Jeux Olympiques. Les malvoyants engagagés dans l'épreuve du 1.500 mètres (catégorie T13) à Rio l'ont plus que prouvé, puisque les quatre premiers ont réalisé un meilleur temps que le champion olympique valide de l'épreuve le mois dernier.

L'Américain Matthew Centrowitz avait en effet remporté l'or après avoir bouclé sa course en 3 minutes et 50 secondes. Mais lundi soir, l'Algérien Abdellatif Baka est devenu champion paralympique en 3 minutes 48 secondes et 29 centièmes, nouveau record du monde de la catégorie. Ce, alors que son frère Fouad Baka terminait au pied du podium en 3 minutes 49 secondes et 84 centièmes, un temps qui lui aurait permis de remporter l'or olympique. «Cela n'a pas été facile de remporter cette médaille, a déclaré Abdellatif Baka après sa victoire. J'ai travaillé non-stop depuis un ou deux ans et cela a été très, très dur pour moi».

A lire aussi : Quelles sont les disciplines présentes aux Jeux Paralympiques 2016 ? 

Une finale des Jeux Olympiques très lente

Pour être honnêtes, il faut toutefois préciser que la finale du 1.500 mètres des Jeux Olympiques de Rio a été particulièrement lente. Le vainqueur, Matthew Centrowitz, avait en effet adopté une stratégie consistant à se placer à l'avant de la course et d'imprégner un rythme très lent. «C'était comme chez les juniors... Cela allait au-delà du lent», avait déclaré le britannique Charlie Grice, qui avait terminé à la 12e place de la finale des JO à Rio. Pour rappel, le record du monde du 1.500 mètres est détenu depuis 1998 par Hicham El Guerrouj, qui avait couru en 3 minutes et 26 secondes.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles