The French Bastards, nouvelle boulangerie-pâtisserie d'Oberkampf

The French Bastards propose une gamme de pains rustiques à base de farines bio et levain naturel. The French Bastards propose une gamme de pains rustiques à base de farines bio et levain naturel. [© Marlène Huet Studio]

Parmi les nombreuses boulangeries-pâtisseries qui sont installées dans la rue Oberkampf, à Paris, une petite nouvelle vient d’ouvrir au numéro 61 : The French Bastards. Elle veut moderniser la boulangerie parisienne en proposant des produits très qualitatifs, sucrés et salés, le tout dans une déco branchée et chaleureuse.

Julien, Emmanuel et David, les trois fondateurs, ont réuni leurs passions, compétences mais aussi expériences à l’étranger pour créer cette adresse implantée dans un quartier « sensible aux nouveaux concepts » affirme Emmanuel. Le nom The French Bastards est un clin d’œil au surnom donné par un chef australien à Julien pour sa capacité à intégrer très rapidement ce qu’on lui apprend.

thefrenchbastards_hdcmarlenehuetstudio-21.jpg

© Marlène Huet Studio

Les créations sucrées et salées sont toutes faites maison, certaines matières premières sont soigneusement sélectionnées et proviennent de petits producteurs de France et d’ailleurs : le jambon est du Prince de Paris, la mozzarella di Campana vient de Sicile, l’emmental de Haute-Savoie et le fromage Brillat Savarin de Normandie. «On souhaite travailler avec seulement des produits d’excellence» confie Emmanuel.

Certaines créations comme le cruffin, un mix de croissant et de muffin, né aux États-Unis ou encore la babka, brioche polonaise au chocolat, sont inspirées de leurs origines et voyages.  

Pour la pause dej, côté salé, plusieurs choix s’offrent aux visiteurs comme le sandwich au cream cheese maison au Brillat Savarin ou encore la salade avec poulet fermier, vinaigrette maison et pomme de terre.

thefrenchbastards_hdcmarlenehuetstudio-16.jpg

© Marlène Huet Studio

Côté sucré, pour le petit-déjeuner ou à l’heure du goûter, on retrouve les traditionnels croissants, pains au chocolat mais aussi des créations comme des cakes au citron, marbré et marron (à 3,50 € la part), des fondants cookies et brownies (à 3,80 € et 4,50 €) ou encore la tarte litchi twistée à l’hibiscus de Nomie Épices et surmontée d’une meringue croustillante et fondante.

thefrenchbastards_hdcmarlenehuetstudio-18.jpg

© Marlène Huet Studio

Les visiteurs peuvent aussi manger sur place et profiter de la déco branchée du lieu entre minimalisme industriel et pop culture. Au fond, un labo vitré donne sur les chefs qui se démènent toute la journée.

Pour la suite, les trois boulangers-pâtissiers espèrent ouvrir deux ou trois autres enseignes dans le même quartier ou ailleurs dans Paris. Ils ont également des envies d’ailleurs car ils reconnaissent avoir « le pied léger vis-à-vis du voyage ».

The French Bastards, 61, rue Oberkampf, Paris 11e. Ouvert du lundi au vendredi de 7h à 20h30, sauf le jeudi. Le samedi de 8h à 20h et le dimanche de 8h à 18h.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles