5 start-up de la FoodTech à découvrir à Vivatech 2019

Les fermes urbaines poussent comme des champignons[DR]

On ne compte plus les start-ups qui se lancent dans le secteur de la FoodTech. En 2018, elle aurait totalisé près de 17 milliards de dollars d'investissements. Longtemps à la traîne, la France est passée à la vitesse supérieure.

Services, agriculture, santé... ces petites entreprises aux profils variés sont peut-être les licornes de demain. Le salon mondial de l'innovation et des technologies de demain VivaTech qui se tient à Paris leur consacre un vaste espace.

Agricool

4m0a8859_1.jpg

[©DR]

Cette start-up d’AgriTech applique à la lettre le concept de circuit court. Les citadins veulent manger des produits frais, sans pesticides et bons ? Agricool propose de les faire pousser dans des containers à deux pas de chez eux. Actuellement la start-up (qui compte tout de même 78 collaborateurs dont 45 ingénieurs) gère six containers dont cinq implantés en France.

segro_51576766351_1.jpg

[©DR]

Fondée par deux fils d’agriculteurs, Agricool commercialise pour l’instant uniquement des fraises que l'on peut trouver dans les Monoprix. Mais près de cinq nouveaux types de culture sont en R&D (salades, herbes aromatiques, etc.). Cette culture « hyper-locale » semble bénéfique pour le fruit. Les fraises présentent 30% de vitamines en plus selon Guillaume Fourdinier, co-directeur d’Agricool.

Meal Canteen

La start up Meal Canteen arbore le vert de la greentech mais aussi de sa ville d’origine : Saint-Etienne. Elle propose de lutter contre le gaspillage dans la restauration collective en permettant de réserver dès la veille son repas.

Trois ans après son lancement, elle a initié un nouveau tour de table en janvier. L’objectif est d’atteindre 5 millions d’euros. Le potentiel de développement est élevé. D’abord en France où la restauration collective Française représente près de 4 milliards de repas annuels et 540 000 tonnes de nourriture jetées. Mais aussi dans le reste du monde.

meal-canteen-app_icon-1024x701.jpg

[©Meal Canteen]

La Caverne

caverne2.jpg

[©DR]

Nouvel exemple emblématique de l’essor de l’agricutlure urbaine, la Caverne est une ferme souterraine installée dans un parking désaffecté du 18e arrondissement près de Porte de la Chapelle à Paris. Au total, 3 600 mètres carrés sont consacrés à des cultures souterraines : des endives, des champignons (shiitakés et pleurotes), et jeunes pousses (déjà commercialisés), le tout en bio.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Commander votre panier sur www.lacaverne.co !! #produitsdelaferme #agricultureurbaine #cultivateurparisien

Une publication partagée par La Caverne (@lacaverne_urbanfarm) le

Tous ces légumes poussent sous un éclairage LED. Actuellement, la Caverne emploie une vingtaine de personnes.

Les Miraculeux

La FoodTech englobe également tout le secteur healthy. Nouveau venu sur ce créneau, la start-up Les Miraculeux propose des shots de super-aliments riches en nutriments. Des petites doses à boire dès le matin quand on est pressé (ou pas). Les ingrédients sont assez basiques (gingembre, baies de goji, citron, framboise, charbon végétal) mais réputés pour leurs vertus. 

Inalve

trilogie_3_1_sur_1_edited_kl_cv.jpg

Pour faire face à l’épuisement des ressources, les algues reviennent souvent comme solution miracle. Encore faut-il trouver la bonne formule. C’est ce qu’espère la start-up niçoise Inalve. Elle vient de lever 1,6 million d'euros pour développer une micro algue riches en protéines, acides aminés, antioxydants, vitamines et oligo-éléments destinées à servir d’alimentation aux animaux d'élevage, en particulier en aquaculture.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles