L'appli française Foodvisor part à la conquête des Etats-Unis

L'appli renvendique près de 2 millions d'utilisateurs.[DR]

Start-up prometteuse de la French Tech, Foodvisor veut franchir une étape supplémentaire dans son développement en s’attaquant au marché américain.

L’appli, qui permet de calculer la valeur nutritive d’un plat en le prenant en photo, revendique actuellement près de 2 millions d’utilisateurs et n’entend pas s’arrêter là.

Son implantation sur le sol du pays de l’Oncle Sam semble déjà bien partie. L’an dernier, elle a été chroniquée dans l’une des matinales les plus regardée Good Morning America sur ABC.

detox_fr_5d8100f55d0da.png

Autre soutien de poids, le CEO d’Apple Tim Cook s’est rendu dans les locaux de l’appli l’an dernier et s’est fendu d’un tweet.

Pour l’équipe, le marché américain est prêt à accueillir Foodvisor. De plus en plus de consommateurs semblent soucieux des problématiques nutritionnelles.

Aucune date de lancement officielle n’est arrêtée. Tout se fait peu à peu au mois de septembre d’après Charles Boes, co-fondateur et PDG de la start-up. L’équipe compte s’appuyer sur la bouche à oreille ainsi qu’une campagne sur les réseaux sociaux.

Le compte Instagram de la marque s’est d’ailleurs mis à diffuser des messages anglophones.

La partie premium de l’appli propose tout un service de coaching qui donne des conseils personnalisés pour atteindre ses objectifs. Un atout considérable pour développer la croissance de l’appli.

fondateurs_foodvisor_5d80fed0b57fa.jpg

[Les quatre fondateurs de Foodvisor ©DR]

Pour l’heure, Foodvisor semble bénéficier de la confiance des investisseurs. Au total, l’appli a effectué une levée de fonds de 2 millions d’euros. Et les projets ne manquent pas. « Il y a d’autres domaines qui permettent de développer le bien être, comme par exemple l’activité physique ou le sommeil. Foodvisor a peut-être vocation à devenir davantage un coach plutôt qu’une appli nutritionnelle», explique Charles Boes.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles