Mondial : polémique autour d'une bière aux couleurs du drapeau de l'Iran

L'Iran qui n'a pas apprécié de voir des boissons alcoolisés à l'effigie du drapeau national.[SAMUEL KUBANI / AFP]

En Allemagne, le fabriquant de bière, Gaffel Kölsch, a commercialisé des bouteilles aux couleurs des drapeaux des équipes en lice au Mondial 2014. Parmi elles, figure l'Iran qui n'a pas apprécié de voir des boissons alcoolisés à l'effigie du drapeau national.

 

Les marques se livrent en ce moment à une guerre sans merci pour séduire les consommateurs en quête de produits à l'effigie du Mondial. Cette bataille peut parfois amener à des incidents diplomatiques. C'est ce qui s'est passé pour la marque de bière allemande Gaffel Kölsch, qui a décidé d'imprimer pendant la Coupe du Monde, le drapeau des équipes en lice sur les étiquettes et les capsules de ses bouteilles. L'Iran, qui fait partie des équipes en compétition, n'a pas tardé à réagir.

En effet, dans ce pays ultra-conservateur, où l'alcool est interdit, voir des boissons alcoolisés à l'effigie du drapeau national revêt un caractère attentatoire. "C'est une insulte faite au drapeau de la République islamique et au nom d'Allah [inscrit sur le drapeau]", a dénoncé le très conservateur député Hamid Rasaie, dans un entretien accordé à l'agence FARS, jeudi 12 juin, repris par le blog du Monde consacré aux actualités iraniennes. Toujours selon le même député, l'ambassade d'Iran au Brésil ainsi que la Fédération iranienne de football auraient dû rester vigilantes et s'opposer à cette offense.

Les critiques de Hamid Rasaie interviennent après son acte de candidature volontaire pour aller au Brésil "surveiller" l'équipe nationale. Dans une lettre diffusée sur Internet, le député a notamment demandé à ce que ses frais de déplacements soient pris en charge, suscitant des moqueries de toutes parts. Finalement, le député décide de renoncer à cette tâche, en invoquant des "raisons personnelles."

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles