Trophée des champions : Gourvennec "vit un moment historique"

L'entraîneur de Guingamp Jocelyn Gourvennec lors d'un match amical contre Reims, le 26 juillet à Carnac, en Bretagne. [Fred Tanneau / AFP] L'entraîneur de Guingamp Jocelyn Gourvennec lors d'un match amical contre Reims, le 26 juillet à Carnac, en Bretagne. [Fred Tanneau / AFP]

L'entraîneur de Guingamp Jocelyn Gourvennec a déclaré vendredi que le Trophée des champions samedi contre le Paris SG à Pékin représentait "un moment historique" pour le club breton.

 

Q: Quelle valeur accordez-vous à ce match?

R: "C'est un premier match de compétition et de début de saison mais c'est un titre. Quand on est joueur du PSG, on a l'habitude de jouer des titres plusieurs fois dans une saison mais pour Guingamp c'est assez rare. Jouer un titre est quelque chose d'important dans une carrière de joueur. Même si sur le papier c'est très déséquilibré parce que Paris est une équipe très forte, sur un match on donnera tout."

Q: Avez-vous prévu un plan précis contre les individualités parisiennes?

Les joueurs guingampais présentent à leur public du Roudourou le trophée de la Coupe de France, à l'issue du match de Ligue 1 contre Toulouse, le 10 mai 2014 [Fred Tanneau / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Les joueurs guingampais présentent à leur public du Roudourou le trophée de la Coupe de France, à l'issue du match de Ligue 1 contre Toulouse, le 10 mai 2014

R: "Quand on joue Paris, il y a toujours une stratégie à adopter, encore plus que contre les autres équipes. Il y a des arbitrages à faire, on ne peut pas tout gérer, il y a tellement de grands joueurs en face. Quand on joue Paris on sait qu'on va passer plus de temps à défendre qu'à attaquer. On l'a plutôt bien fait la saison dernière en étant rigoureux dans l'organisation défensive et il faudra demain (samedi) être très performant et rigoureux quand on défendra. L'enjeu est de bien gérer les possessions de balle parce que si on ne fait que la perdre quand on l'a récupérée, on souffrira. Il faudra donc à la fois bien défendre en étant extrêmement attentif et rigoureux mais aussi tenir la balle un minimum et jouer les coups à fond."

Q: Pensez-vous que ce match en Chine soit important pour l'image du football français?

L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic (c) auteur d'un triplé contre l'équipe de Kitchee en match amical, le 29 juillet 2014 à Hong Kong [ / AFP]
Photo
ci-dessus
L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic (c) auteur d'un triplé contre l'équipe de Kitchee en match amical, le 29 juillet 2014 à Hong Kong

R: "Oui c'est important. Le PSG est le club qui représente le mieux le football français. Ils ont l'habitude des tournées et ils le font très bien. C'est une équipe reconnue mondialement. A Guingamp, on n'a pas l'habitude de cela. Déjà bien représenter le club, la Bretagne et les Côtes d'Armor en France c'est une très bonne chose. Alors vous imaginez que le faire à Pékin est pour nous un grand honneur. On vit un moment historique et c'est une grande fierté de pouvoir montrer ce qu'on est capable et de relever le défi d'accrocher Paris, qui est l'une des meilleures équipes au monde aujourd'hui. Quand je vois l'accueil qu'on a reçu de la part des Chinois, on a envie d'être à la hauteur de cet événement. On n'était pas programmé pour jouer un Trophée des champions ni pour gagner un titre la saison dernière. Quand on est Guingamp, on a très peu de marge pour le faire. On l'a réussi et cela a été un exploit. Guingamp l'avait fait dans d'autres conditions il y a 5 ans à Montréal contre Bordeaux. Là contre Paris, c'est un défi sportif mais aussi une fierté sur le plan humain parce qu'on représente notre région et on a envie de bien faire."

Q: La chance de Guingamp ne réside-t-elle pas dans le déficit de forme des Parisiens?

R: "Aucune des deux équipes n'est à 100% sur un plan athlétique mais les Parisiens sont habitués à ce genre d'événement, ils sauront hausser leur niveau et nous aussi. Les grosses équipes ne sont jamais à plein régime en début de saison et cette année encore plus puisqu'ils avaient beaucoup de sélectionnés à la Coupe du monde, nous pas un seul. On ne sera pas au top sur le plan athlétique mais on sera à 300% sur le plan mental. Même si la marge de manoeuvre sera très réduite, on donnera tout pour gagner."

Q: Vous avez joué avec Laurent Blanc à Marseille. Que pensez-vous de lui?

L'entraîneur du PSG Laurent Blanc tient une conférence de presse, le 24 juillet 2014 au Camp des Loges [Martin Bureau / AFP]
Photo
ci-dessus
L'entraîneur du PSG Laurent Blanc tient une conférence de presse, le 24 juillet 2014 au Camp des Loges

R: "C'était un grand joueur, un grand capitaine. J'avais de très bonnes relations avec lui, il a beaucoup gagné dans sa carrière de joueur et il continue dans sa carrière d'entraîneur. Il a beaucoup d'expérience et connaît bien le football. Il a été pour moi un exemple sur le plan professionnel et il est toujours un exemple à suivre dans la conduite du métier d'entraîneur. C'est toujours un plaisir de le revoir."

Q: Quel est l'objectif de Guingamp cette saison?

R: "Le maintien serait une réussite. On l'a réussi sur le fil la saison dernière, on espère le faire avant, cela voudrait dire qu'on a un peu mieux maîtrisé les choses. Le budget ne fait pas tout mais moins vous avez de moyens, plus c'est difficile. Mais on a renforcé le groupe pour être compétitif. Il faudra le montrer sur le terrain et ça commence demain."

Vous aimerez aussi

Luiz Gustavo et les Marseillais entameront leur saison avec la réception de Toulouse.
Football 1ère journée de Ligue 1 : à quelle heure et sur quelle chaîne ?
Football Mercato foot 2018 : Clément Lenglet au FC Barcelone, c'est officiel
En fin de contrat avec la Juventus Turin, Gianluigi Buffon s’est engagé un an, plus une année en option, avec le PSG.
Football Mercato 2018 : tous les transferts à retenir en Ligue 1

Ailleurs sur le web

Derniers articles