Les Bleus déjà favoris de l'Euro 2016 ?

Karim Benzema (à gauche), buteur contre le Portugal, samedi.[AFP/Archives]

Brillants vainqueurs du Portugal (2-1), samedi, les Bleus s'imposent comme des futurs favoris à l'Euro 2016 qui aura lieu chez eux. D'autant plus que leurs adversaires ne semblent pas en forme.

 

C’est encore loin mais ils se positionnent déjà. A moins de deux ans de l’Euro 2016 qu’elle organisera, la France, seule formation qualifiée d’office, a déjà commencé de très belle manière sa préparation pour ce tournoi. Samedi, les Bleus se sont imposés face au Portugal de Cristiano Ronaldo (2-1).

Si les Portugais avaient déjà l'esprit tourné vers leur rencontre de mardi face au Danemark, les hommes de Didier Deschamps ont tout de même montré un visage des plus séduisants dans la lignée de leur victoire contre l’Espagne (1-0) en septembre.

Avec huit victoires, trois nuls et une seule défaite, face à l’Allemagne en quarts de finale de la Coupe du monde, le bilan des tricolores en 2014 est presque parfait. Assez pour les placer comme favoris de l’Euro ? Pourquoi pas, surtout si l’on se penche sur les résultats des potentiels adversaires.

L’Allemagne, championne du monde en titre a encaissé sa première défaite historique (2-0) face à la Pologne quelques semaines après une claque reçue contre l’Argentine (4-2). L’Espagne n’est pas au mieux non plus, elle qui s’est inclinée en Slovaquie (2-1). L’Angleterre et l’Italie ne semblent pas encore assez armées. 

Seule la Belgique paraît être un sacré client.

 

A confirmer en Arménie

Certes, il est encore bien trop tôt mais les Paul Pogba, Raphaël Varane et Karim Benzema ont confirmé qu’ils prendraient toutes les rencontres au sérieux pour être prêts car leur «objectif, c’est l’Euro», a confirmé l’attaquant madrilène. A condition de "garder ce même état d’esprit et de rester à ce haut niveau", lui a répondu son sélectionneur.

A confirmer dès mardi à Erevan contre les Arméniens.  

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles