Equipe de France : pour maintenir la dynamique

Le sélectionneur de l'équipe de France de football Didier Deschamps.[FABRICE COFFRINI / AFP]

Quelques jours après son succès face au Portugal (2-1), l'équipe de France se déplace en Arménie mardi pour confirmer sa très bonne série.

 

Tout sauf des vacances. L’équipe de France va poursuivre mardi soir sa campagne de préparation à l’Euro 2016 en Arménie. Avec pour objectif, confirmer le bon bilan de l’année (huit victoires, trois nuls et une seule défaite).

Après le succès de prestige récolté contre le Portugal de Cristiano Ronaldo (2-1), samedi au Stade de France, les hommes de Didier Deschamps retrouvent cette fois-ci un adversaire bien plus modeste. Mais attention, il ne faudra surtout pas prendre leur adversaire. «J’ai regardé le match face à la Serbie (1-1), l’Arménie a fait preuve de beaucoup de générosité», a détaillé Deschamps.

Mais privée d’Henrikh Mkhitaryan (Borussia Dortmund), la star de sa sélection, la sélection arménienne ne devrait pas présenter de réel danger aux Tricolores.

Les réservistes de sortie

L’occasion pour le sélectionneur d’effectuer une petite revue de ses troupes comme il l’avait fait il y a un mois en Serbie (1-1) après la victoire face à l’Espagne (1-0).

Car si le sélectionneur de l’Arménie a déploré la programmation de ce match, Deschamps a annoncé qu’il allait donner du temps de jeu à tout son groupe. Avec le forfait de Lloris, Mandanda pourrait être de nouveau titulaire à moins que Costil n’ait sa chance.

En défense, Mangala est incertain tout comme Benzema en attaque, qui devrait laisser sa place à Gignac. Mathieu, Yanga Mbiwa, Jallet, Payet pourraient également avoir du temps de jeu. Mais qu’importe les joueurs, comme l’a dit Mathieu Valbuena, le plus important sera «d’afficher la même détermination».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles