La Ligue 1, modèle de stabilité pour les entraîneurs ?

L'entraîneur de l'OM Marcelo Bielsa, lors du match contre Montpellier, le 17 août 2014 au Vélodrome [Bertrand Langlois / AFP]

D'après un quotidien mexicain qui a mené une longue étude, la Ligue 1 est un championnat stable pour les entraîneurs. A la différence du Brésil.

 

Il fait bon être entraîneur en France si l’on se fie au quotidien mexicain El Economista. Auteur d’une étude publiée en début de semaine et réalisée depuis la saison 2001-2002, le journal explique que la France fait figure de bonne élève concernant la durée de vie d’un entraîneur sur un banc de touche.

En effet, un tacticien évoluant en Ligue 1 réalise en moyenne 1,9 saison sur le banc et dirige 72,2 rencontres.

Un résultat qui doit son salut à trois clubs : Lorient, Lille et Toulouse. Ces trois formations n’ont en effet connu que trois coachs différents depuis 2002. Ce qui a fait remonter la moyenne.

 

Le Brésil, destination à proscrire pour un entraîneur

En Europe, c’est l’Angleterre la meilleure avec 2,1 saisons en moyenne et 79,8 matchs disputés. En revanche les voisins espagnols (1,1 saison) et italiens (1,07 saison) sont loin derrière.

Pas aussi loin que le Brésil, pays du football, qui n’est pas la destination conseillée pour les entraîneurs. La moyenne y est de 15,4 matchs et...  0,4 saison passée à diriger. De quoi donner envie aux entraîneurs de venir s’installer sur les bancs français. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles