Le PSG s’impose dans la douleur à Nicosie

L'entraîneur du PSG Laurent Blanc.[FRANCK FIFE / AFP]

La victoire et rien d’autre. Le PSG est venu à bout, mardi lors de la 3e journée de Ligue des champions, de l’APOEL Nicosie (0-1). Mais que ce fut compliqué.

 

C’est presque même un miracle que les hommes de Laurent Blanc soient repartis de Chypre avec les trois points.

Car sur la pelouse du GSP Stadium, ils ont réalisé une prestation à des années lumières de celle accomplie trois semaines plus tôt contre le FC Barcelone (3-2).

Dans la lignée de leurs sorties en Ligue 1, ils ont rendu une bien pâle copie et seul le but arraché par Edinson Cavani, encore très décevant mais qui a le mérite de ne jamais baisser les bras, est venu éclairer une soirée bien terne (87e).

Malgré une possession de balle supérieure à leur adversaire, les champions de France ont eu toutes les peines du monde à déstabiliser le bloc de l’APOEL. Les Chypriotes ont même eu le mérite de se procurer les meilleures occasions. Et il s’en est d’ailleurs fallu de peu pour qu’ils surprennent les Parisiens.

David Luiz a en effet sauvé son équipe d’une terrible déconvenue en repoussant de la tête sur sa ligne une reprise du crâne de Tiago Gomes, alors que Salvatore Sirigu était battu (56e).

Mais le PSG peut se dire qu’il a assuré l’essentiel en confortant sa place de leader du groupe F avant de recevoir dans deux semaines cette même équipe de Nicosie. Avec en ligne de mire la qualification pour les huitièmes de finale

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles