Equipe de France : conclure l'année en beauté

Steve Mandanda, le portier de l'OM, sera titulaire face à la Suède. [Philippe Merle / AFP/Archives]

L'équipe de France affronte mardi à Marseille la Suède pour son dernier match de l'année. Steve Mandanda sera titularisé, comme André-Pierre Gignac.

 

Encore un effort pour l’équipe de France. Face à la Suède mardi à Marseille, les hommes de Didier Deschamps vont tenter de conclure de la meilleure des façons une année 2014 déjà très prolifique.

Après quatorze rencontres disputées, les Bleus l’ont emporté à neuf reprises, pour seulement quatre nuls et une défaite (en quart de finale du Mondial face à l’Allemagne, 0-1). Contre des Suédois orphelins de Zlatan Ibrahimovic, et qui ont remporté la dernière confrontation entre les deux équipes (0-2 à l’Euro 2012), ils seraient bien inspirés de l’emporter.

Surtout après le nul contre l’Albanie (1-1), vendredi, grâce à une égalisation de Griezmann dans le dernier quart d’heure.

 

Deschamps de retour à Marseille

 

Et cela passera une nouvelle fois par des changements.

Car en plus des forfaits initiaux (Koscielny, Evra, Sakho, Matuidi, Rémy et Giroud), le sélectionneur doit faire face aux blessures de Yanga-Mbiwa et Schneiderlin. Un vrai casse-tête qui l’attend, lui qui ne voudra rien d’autre que la victoire.

D’autant plus que cette rencontre aura une saveur toute particulière pour Didier Deschamps. Après cinq années en tant que joueur (1989-1994) et trois comme entraîneur (2009-2012), il revient sur la terre de ses exploits malgré un départ houleux, marqué par sa brouille avec José Anigo. «Je ne reviens pas animé par une quelconque rancune. Je ne veux retenir que le positif», a-t-il déclaré.

Avec en plus la titularisation des Olympiens (Mandanda, Gignac) et le retour de Valbuena, l’ambiance devrait être au rendez-vous.

Ce match sera aussi l’occasion de célébrer l’anniversaire de ce que l’on peut appeler «la renaissance» de cette équipe. Il y a tout juste un an presque jour pour jour, le 19 novembre 2013, la France inversait la tendance face à l’Ukraine (3-0) au Stade de France et se qualifiait pour le Mondial.

Tout est réuni pour une grande fête de fin d’année. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles