Henry, royal à plus d’un titre

[AFP/Getty Images]

Thierry Henry a annoncé mardi sur son compte Facebook qu'il mettait un terme à sa carrière. Une carrière de vingt ans tout simplement réussie.

 

Via un post mardi sur sa page Facebook, Thierry Henry a décidé de tirer sa révérence.

 
 
 
«Après 20 ans sur le terrain, j’ai décidé de quitter le football professionnel. Ce fut un voyage incroyable», a résumé le meilleur buteur de l’histoire des Bleus (51 buts), tout en prenant le soin de remercier les supporters et ses anciens partenaires.
 
 
C’est une page dorée du football français qui se tourne.
 
Exilé aux Etats-Unis depuis 2010, aux New York Red Bulls, après avoir écrit la légende d’Arsenal entre 1999 et 2007, et effectué un court passage au Barça (2007-2010), qui lui a permis de soulever sa seule Ligue de champions en 2009, «Titi» a déjà trouvé sa reconversion. A 37 ans, le désormais ex-attaquant va devenir consultant pour la chaîne anglaise Sky Sports, où il y commentera les matchs d’Arsenal.
 
En attendant de le revoir un jour sur le bord d’un terrain, en tant qu’entraineur ? «Le désir est là, on verra», a-t-il confié.
 
 
Pas prophète en son pays
 
Seul bémol, s’il peut se targuer d’avoir été l’un des acteurs majeurs de l’âge d’or de l’équipe de France (Champion du monde, champion d’Europe), son idylle tumultueuse avec la France, liée en grande partie à sa fameuse main contre l’Eire en barrage retour du Mondial en novembre 2009, puis le fiasco sud-africain en 2010.
 
«Les Anglais lui ont fait une statue mais en France, il n’a pas toujours été reconnu à sa juste valeur», a d’ailleurs concédé hier Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel.
 
Et pourquoi ne pas se rattraper à l’occasion du match amical France-Brésil, le 26 mars prochain ? 
 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles