FIFA : un prince jordanien défie Blatter

Le prince jordanien Ali bin Al Hussein en septembre 2014, à Londres.[PAUL ELLIS / AFP]

Le prince jordanien Ali bin Al Hussein a annoncé, mardi, sa candidature à la présidence de la Fifa, dont l’élection est prévue le 29 mai prochain à Zurich (Suisse).

 

Il a décidé de s’attaquer à Joseph Blatter. Comme le Français Jérôme Champagne, ex-vice secrétaire général de la Fifa, le prince jordanien Ali bin Al Hussein s’est lancé mardi dans la course à la présidence de la Fifa.

Âgé de 39 ans, le vice-président de l’instance internationale pour l’Asie et membre du Comité exécutif de la Confédération asiatique de football a fait acte de candidature avec pour principale ambition de redorer le blason de la Fifa, écorné notamment par les soupçons de corruption concernant l’attribution des Coupes du monde en Russie en 2018 et au Qatar en 2022.

 

Le soutien de Platini

«Le football mérite un organe de direction de classe mondiale et une organisation au service du football qui soit un modèle d’éthique, de transparence et de bonne gouvernance», a-t-il justifié.

Et dans sa quête, le prince Ali a reçu le soutien de Michel Platini. «Il a toute la légitimité pour occuper les plus hautes responsabilités», a indiqué le président de l’UEFA.

Suffisant pour renverser Blatter, président de la Fifa depuis 1998 et favori pour briguer un cinquième mandat consécutif le 29 mai prochain ? Rien n’est moins sûr…

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles