Penalty litigieux : l'arbitre de la CAN sanctionné

L'arbitre mauricien Rajindraparsad Seechurn sera suspendu 6 mois et rétrogradé [KHALED DESOUKI / AFP]

La Confédération Africaine de Football (CAF) a décidé mardi de suspendre six mois Rajindraparsad Seechurn, l'arbitre mauricien de la rencontre Tunisie - Guinée Equatoriale (1-2) en quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN). Il avait sifflé à la dernière minute de jeu un penalty abusif en faveur de la Guinée.

 

L'arbitre mauricien paye cher son erreur. Quatre jours après le quart de finale polémique de la CAN entre la Tunisie et la Guinée Equatoriale, la CAF a pris sa décision. Rajindraparsad Seechurn sera suspendu six mois et retiré de la liste des arbitres Elite A.

Son tort ? Avoir accordé un penalty litigieux dans le temps additionnel du match, offrant à la Guinée Equatoriale une prolongation qui la mènera à la victoire. Une décision qui a provoqué du tumulte pendant et après le match, sur et en dehors du terrain. Des échauffourées ont éclaté dans les tribunes durant la rencontre et la tension était palpable sur le terrain.

 

 

La Tunisie sanctionnée aussi 

L'arbitre n'est pas le seul à être réprimandé par la CAF. Dans un communiqué, elle a sommé la fédération tunisienne de football de lui adresser une lettre d'excuses avant le 5 février minuit sous risque d'être exclue de la CAN 2017.

Elle devra également régler une amende de 50.000 dollars américains "pour le comportement insolent, agressif et inacceptable des joueurs et des officiels de sa sélection lors du match".

La Guinée Equatoriale devra quant à elle s'acquitter d'une somme de 5.000 dollars pour l'invasion du terrain par les spectateurs et ses défaillances sécuritaires en tant que pays hôte.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles