Ligue 1 : le paradoxe olympien

Le Marseillais Dimitri Payet [/AFP]

Deuxième de Ligue 1, l'OM peut provisoirement prendre les rênes du championnat vendredi soir en cas de succès face à Reims lors de la 25e journée. Et enchaîner du coup, une douzième victoire à domicile. Un record.

 

Prolonger l’invincibilité à domicile à défaut de l’emporter à l’extérieur. Depuis un peu plus de quatre mois (dernière victoire à Caen, le 4 octobre), l’Olympique de Marseille cultive en effet un cruel paradoxe.

A l’heure de recevoir Reims, vendredi soir, en ouverture de la 25e journée de Ligue 1, les Phocéens affichent un parcours peu reluisant hors de leurs bases (15 points pris sur 36 possibles) mais sont tout proche de faire tomber un record vieux de 67 ans à domicile.

Une douzième victoire contre des Rémois revanchards après la déconvenue à l’aller (0-5) leur permettrait d’entrée dans l’histoire.

 

Thauvin ne décolle pas

Mais au-delà de battre ce record, les hommes de Marcelo Bielsa peuvent en profiter pour reprendre les commandes du Championnat en attendant les matchs du PSG et de Lyon. Pour se faire, les Olympiens devront toutefois montrer le même visage qu’avant la trêve.

Depuis le début de l’année, ils ont du mal à dominer comme ils en avaient l’habitude lors de la phase aller. "Autour du rendement de l’équipe, il y a une sensation de déception. Nous devons changer cette situation pour recommencer à jouer comme avant", a expliqué l’entraîneur argentin.

Payet et Gignac moins bien ces derniers temps et Ayew absent à cause de la CAN, l’OM attendait que Thauvin se montre plus décisif pour compenser. Mais l’ancien Bastiais tarde à confirmer son statut de futur crack. Il aura une nouvelle occasion de briller devant son public. A lui de la saisir.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles