PSG : le plein de confiance avant Chelsea

Les Parisiens vont pouvoir aborder sereinement le match retour contre Chelsea.[Franck Fife / AFP]

Le Paris SG, tranquille vainqueur de Lens (4-1) grâce à des buts de Luiz, Ibrahimovic, Matuidi et Pastore, s'est provisoirement installé en tête de la Ligue 1, samedi lors de la 28e journée, tout en s'économisant avant son rendez-vous crucial à Chelsea mercredi prochain.

 

Le PSG, qui avait forcément l'esprit tourné vers ce 8e de finale retour de Ligue des champions chez des Blues en ballottage favorable après le 1-1 de l'aller, possède deux points d'avance sur Lyon en déplacement dimanche à Montpellier, et trois sur Marseille qui a giflé Toulouse vendredi (6-1).

Si le double champion de France en titre aura un oeil sur la Mosson avec l'espoir d'enfin valider une prise de pouvoir qu'il ne cesse de repousser à force d'occasions manquées depuis le début de saison, au moins a-t-il déjà la satisfaction d'aborder son défi européen avec toute la fraicheur nécessaire.

 

Moral gonflé à bloc

Contrairement au cauchemar vécu contre Caen (2-2) il y a trois semaines, où il avait perdu quatre joueurs sur blessures et deux points en quelques secondes dans la course au titre, Paris a préservé ses jambes et gonflé son moral à bloc.

Tout n'a pas été parfait dans la copie rendue par l'équipe de Laurent Blanc qui avait décidé d'exempter Thiago Silva et de ménager sur le banc Matuidi, Marquinhos, Pastore et Cavani. Mais elle a fini par faire craquer des Lensois courageux mais limités et plus que jamais engoncés dans la zone rouge.

 

Luiz combatif

Il a fallu un coup franc de 25 mètres parfaitement exécuté par David Luiz peu avant la pause pour lancer Paris, qui a manqué dans la première demi-heure un nombre incalculable d'occasions franches.

Le Brésilien, replacé dans l'axe de la défense aux côtés de Camara, excellent pour l'occasion, a été par cette ouverture du score et son tempérament combatif celui qui a recadré l'équipe alors qu'elle ronronnait au fil des minutes malgré l'impatience grandissante du Parc des Princes.

 

Coaching gagnant

Auparavant, Ibrahimovic était apparu quelque peu suffisant en trouvant d'abord le haut de la transversale (14), puis surtout en manquant son lob devant Riou (18). Mais le Suédois est resté concentré pour transformer le penalty du break obtenu par Van Der Wiel (60), après que Lavezzi a manqué l'immanquable (53) dans la surface.

Malgré la réduction du score par Touzghar, plus vif que David Luiz pour tromper Sirigu (69), les Parisiens ont réussi à enfoncer le clou, les entrées de Matuidi et de Pastore étant bonifiées par un but chacun.

 

Pastore, l'homme en forme

L'Argentin a démontré en quelques minutes qu'il était l'homme en forme du PSG, délivrant un centre au cordeau pour Matuidi au terme d'une belle action collective (80) et concluant d'une volée à ras de terre une merveille de une-deux avec Ibrahimovic (82).

Il ne manquait qu'un but de Cavani, également entré en cours de jeu, pour parfaire cette fin d'après-midi parisienne. Mais l'Uruguayen, qui a perdu un duel avec Riou, marque ces temps-ci un but tous les deux matches. Ca tombe bien le prochain sera contre Chelsea.    

 

À suivre aussi

Football Ligue 1 : l'OM dispose de Lyon et se retrouve dauphin du PSG
Football La Ligue 1 en direct : l'OM remporte le choc contre Lyon grâce à un sublime Payet (2-1)
Football Vidéo : l'impressionnant tifo déployé au stade Vélodrome lors d'OM-OL

Ailleurs sur le web

Derniers articles