Prêt pour le "Clasico", par Pierre Ménès

Pierre Ménès, chroniqueur de Direct Matin. Pierre Ménès, chroniqueur de Direct Matin. [MERIADECK POUR DIRECT MATIN]

Pierre Ménès est une figure du paysage footballistique français. Ancien reporter à L’Equipe, cette intarissable grande gueule officie aujourd’hui en qualité d’expert pour le Canal football club. Chaque vendredi, il tient sa chronique dans les colonnes de Direct Matin.

 

Certains réfutent encore cette appellation mais la rencontre entre l’OM et le PSG, dimanche 5 avril, est bel et bien le "Clasico" du foot français. Un choc qui excite les passions chaque saison et encore plus cette année où le match au Vélodrome aura son importance dans l’attribution du titre.

C’est surtout en cas de succès parisien que ce match deviendrait décisif. Relégué à cinq points des champions en titre, les Olympiens abandonneraient leur rêve. Mais tout autre résultat entretiendrait le suspense dans cette course à quatre avec Lyon et Monaco, qui revient fort.

La question est de savoir si l’OM a les moyens de battre le PSG. La réponse est oui. Le Marseille de Bielsa a la fougue et les qualités offensives pour faire chuter une équipe qui lui est supérieure à armes égales. Mais elles ne le sont pas vraiment. Marseille n’a plus que le championnat à jouer. Ce match, qui arrive à la sortie de deux matchs internationaux, l’OM le prépare et sait, qu’après, il aura une semaine pour récupérer avant la rencontre suivante.

Le PSG ne peut raisonner ainsi. Ce "Clasico" n’est que le départ d’un calendrier invraisemblable. Les hommes de Blanc vont jouer une demi-finale de Coupe de France, une finale de Coupe de la Ligue, les deux quarts de finale de la Ligue des champions contre le Barça en six jours, plus trois autres matchs de L1. Quelque part, le PSG est pénalisé d’avoir joué sur tous les tableaux avec professionnalisme, ce qui est pour le moins injuste.

De tout cela, les Marseillais s’en fichent. Pour eux, et encore plus que d’habitude, c’est le match de l’année. L’attaque olympienne aura-t-elle le talent pour déséquilibrer la redoutable défense parisienne, lorsque celle-ci est au complet ? C’est l’enjeu de ce choc. Et puis, on verra quel sera le visage parisien. Si on voit le PSG de Bordeaux, tous les espoirs sont permis pour l’OM. Si c’est celui de Chelsea, la mission sera insurmontable. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles