Monaco peut rêver, par Pierre Ménès

Le défenseur turinois Giorgio Chiellini face à Anthony Martial lors du quart de final aller de la Ligue des Champions.[GIUSEPPE CACACE / AFP]

Pierre Ménès est une figure du paysage footballistique français. Ancien reporter à L’Equipe, cette intarissable grande gueule officie aujourd’hui en qualité d’expert pour le Canal football club. Il tient sa chronique dans les colonnes de Direct Matin.

 

On ne peut pas dire qu’on s’est régalé à Turin. Face à une Juventus lente et sans imagination offensive mais très organisée et menant le match à son rythme, Monaco avait bien débuté. Très bien même. Yannick Ferreira Carrasco a eu une énorme occasion, et puis au fil du match, les hommes de Jardim ont manqué d’ambition.

Bien sûr, Anthony Martial aurait pu obtenir un penalty, mais celui concédé par Ricardo Carvalho est indiscutable, le Portugais commettant ce genre de fautes depuis dix ans. Perdre un match aller à l’extérieur sur un penalty, ça n’a rien d’infamant et ça laisse un réel espoir pour le retour.

Sauf que Monaco, c’est Monaco et que cette saison, ses meilleurs résultats ont lieu à l’extérieur. Il faudra que les Monégasques prennent des risques et on ne sait pas s’ils en sont capables. Mais ça vaut quand même le coup d’essayer.

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles