Euro 2016 : Les Bleus font grise mine

La défense de l'équipe de France suscite de nombreuses interrogations. La défense de l'équipe de France suscite de nombreuses interrogations.[THOMAS SAMSON / AFP]

L’équipe de France a essuyé une nouvelle défaite inquiétante, samedi en Albanie (1-0), à moins d’un an de l’Euro 2016 organisé dans l’Hexagone. Didier Deschamps a du pain sur la planche pour redonner des couleurs à des Bleus bien pâles.

 

Il n’y a pas encore le feu à la maison bleue. Mais le troisième revers en quatre rencontres, subi samedi en Albanie (1-0), est venu fragiliser l’édifice tricolore qui désormais vacille dangereusement.

Didier Deschamps a un an, avant l’Euro 2016 organisé en France, pour remettre de l’ordre et reconsolider les fondations. Et les chantiers sont nombreux pour le sélectionneur français, qui a promis de faire "d’autres choix" à la rentrée en septembre pour affronter le Portugal et la Serbie.

 

Une défense en ruine

Celui qui concerne la défense est sans doute le plus important. Les Bleus viennent d’encaisser huit buts au cours des quatre derniers matchs et l’arrière garde a donné d’inquiétants signes de fébrilité.

Raphaël Varane n’est pas encore le patron tant attendu et, malgré plusieurs tentatives d’associations, personne n’a trouvé grâce aux yeux de Deschamps pour évoluer dans l’axe au côté du défenseur madrilène. Mamadou Sakho semble avoir une légère longueur d’avance sur Laurent Koscielny, mais son statut de remplaçant à Liverpool pourrait lui porter préjudice. Les côtés sont dévolus à Mathieu Debuchy à droite et Patrice Evra à gauche, faute de mieux.

 

Une attaque à rebâtir

Avec six buts inscrits lors des quatre dernières sorties, le constat n’est pas plus réjouissant en attaque. En l’absence de Karim Benzema (blessé), Olivier Giroud avait l’occasion de se mettre en évidence. Mais que ce soit contre la Belgique, puis l’Albanie, l’attaquant d’Arsenal a été transparent et n’a pas su en profiter pour marquer des points dans l’esprit du sélectionneur.

Tout comme Antoine Griezmann, beaucoup moins en vue et remuant qu’avec l’Atletico Madrid. Alexandre Lacazette n’a guère été plus convaincant à droite comme dans l’axe. De quoi renforcer l’idée que, pour le moment, Benzema est bien (trop ?) seul.

 

Une absence de leaders

Hugo Lloris est le capitaine de cette équipe de France. Mais de par son poste de gardien de but, il est dans l’incapacité de sonner la révolte sur le terrain et d’insuffler un nouveau souffle à son équipe.

Karim Benzema et Paul Pogba semblent être les seuls leaders techniques capables de tirer vers le haut cette équipe de France. Et leurs absences contre les Belges et les Albanais (Pogba n’a joué que la seconde période) n’ont fait qu’accentuer cette douloureuse impression.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles