Ibra et Marquinhos absents contre le Gazélec

Les Parisiens du PSG vont devoir se passer de Zlatan Ibrahimovic (à l'image) et de Marquinhos, tous deux blessés, dimanche 16 août pour leur match contre le Gazélec Ajaccio. [PHILIPPE DESMAZES / AFP / Archives]

L'attaquant vedette du PSG Zlatan Ibrahimovic, touché à un genou, sera encore forfait dimanche au Parc des Princes contre le Gazélec Ajaccio lors de la 2e journée de L1, a annoncé samedi son entraîneur Laurent Blanc, tout comme le défenseur brésilien Marquinhos, blessé à une cuisse.

 

"Il suit son programme, il n'est pas guéri à 100%. Je pense qu'il sera de retour la semaine prochaine", a expliqué Laurent Blanc à propos d'Ibrahimovic.

Victime d'une entorse au genou droit lors du Trophée des champions remporté face à Lyon (2-0) à Montréal, le Suédois avait déjà manqué l'ouverture du championnat à Lille (victoire parisienne 1-0).

En son absence, c'est de nouveau l'Uruguayen Edinson Cavani qui occupera la pointe de l'attaque du triple champion de France en titre.

Marquinhos ne figure pas non plus dans le groupe convoqué par Laurent Blanc. Selon l'entraîneur parisien, le Brésilien, appelé par le sélectionneur Dunga pour les matches amicaux contre le Costa Rica le 5 septembre à New Jersey et face aux États-Unis le 8 septembre à Boston, souffre d'une cuisse.

Le défenseur Lucas Digne, en instance de départ, manquera également à l'appel.

 

Vous aimerez aussi

Le parquet de Paris a ouvert une enquête visant le PSG, notamment pour "discrimination fondée sur l'origine, l'ethnie ou la nationalité", après les révélations sur l'affaire de fichage ethnique au club, a-t-on appris lundi 19 novembre 2018 de source judiciaire. [FRANCK FIFE / AFP/Archives]
Justice Fichage ethnique : le PSG visé par une enquête du parquet de Paris pour «discrimination»
Football Leaks Fichage ethnique au PSG : «pas de cas» de discrimination, mais une remise en question
En Angleterre, Chelsea est dans le viseur de la Fifa pour le recrutement frauduleux de joueurs mineurs.
Football Le football reste un énorme business, par Pierre Ménès

Ailleurs sur le web

Derniers articles