Coupe de France : Lyon évite le piège, Lille tombe dedans

Le Lyonnais Mathieu Valbuena congratulé par Corentin Tolisso après son but contre Chamby en Coupe de France, le 20 janvier 2016 à Beauvais [FRANCOIS NASCIMBENI / AFP] L'OL a rapidement éteint le suspense face à Chambly. [FRANCOIS NASCIMBENI / AFP]

Face à des clubs de divisions inférieures, Lyon s'est qualifié, tout comme Troyes, Monaco et Nantes, contrairement à Lille, victime de Trélissac (CFA) qui a créé l'exploit (1-1 a.p., 4-2 t.a.b.) mercredi en 16e de finale de Coupe de France.

Trois équipes de Ligue 1 ont été poussées à la prolongation (Monaco, Lille et Nantes), mais seul le Losc y a succombé, à l'issue d'un match plein de sensations à Périgueux.

Le gardien périgourdin a été le héros des amateurs : Rucart a repoussé un penalty de Benzia (64e) puis stoppé le tir au but de Lopes dans la séance fatidique, alors que le même Benzia avait manqué le sien. Pendant le temps réglementaire, Cavaniol (57e) avait égalisé après l'ouverture du score assez prompte de Lopes (13e).

Monaco et Nantes ont fait le travail avant la loterie. L'ASM s'est imposé à Annecy (3-1 a.p.) face à Evian-TG (L2). Lacina Traoré avait ouvert la voie (45e+2), puis Pasalic (103e) et Helder Costa (119e) ont mis le club de la Principauté à l'abri.

Lyon retrouve de la confiance

Dans le match des quasi-homonymes Mantes-Nantes, le club de l'élite n'a dû son salut qu'à un but de Bedoya, quelques secondes seulement après son entrée en jeu, au coeur de la prolongation (105e+1). Les Canaris ont touché deux fois le poteau, contre une transversale pour les Franciliens de CFA.

A Beauvais, l'OL s'est montré sérieux et a rapidement éteint le suspense face à Chambly (National), vaincu 2-0 avec des buts similaires de Cornet (20e) et Valbuena (22e), bien servis par Darder et Lacazette. Bruno Genesio avait choisi d'aligner une équipe presque type, marquée par le retour dans le onze de Valbuena, copieusement sifflé à Beauvais. Frustré par ses défaites à Paris (2-1 en Coupe de la Ligue) et Saint-Etienne (1-0 en championnat) malgré un net regain dans le jeu, Lyon retrouve de la confiance avant de recevoir Marseille dimanche soir dans le choc de la 22e journée de L1.

Chambly avait créé l'exploit au tour précédent en humiliant un club de L1 (Reims, 4-1), mais n'aura donc pu surfer sur cette dynamique.

Pas de problème non plus pour Troyes, contre Concarneau (CFA) battu 3-1 en Bretagne: incapable de battre un pensionnaire de l'élite dont il est la lanterne rouge, le club aubois profite de la Coupe pour goûter à la victoire.

Les joueurs de Trélissac euphoriques après leur qualification pour les 8e de finale de la Coupe de France face à Lille, le 20 janvier 2016 à Périgueux [NICOLAS TUCAT / AFP]
Photo
ci-dessus
Les joueurs de Trélissac euphoriques après leur qualification pour les 8e de finale de la Coupe de France face à Lille, le 20 janvier 2016 à Périgueux

 

Un doublé de Jean, sur deux contres fulgurants autour de la pause (42e, 49e), puis Azamoum (83e) ont permis à l'Estac de vivre une compétition avec le sourire, malgré la réduction du score de Koré dans un cafouillage (68e).

Mardi, quatre clubs de L1 avaient mordu la poussière: Guingamp, Rennes, Bastia et Toulouse. Trois s'étaient en revanche qualifiés: le Gazélec Ajaccio, Bordeaux et le tenant du titre, le Paris SG.

En soirée se jouent les deux derniers matches de ce mercredi: Boulogne-sur-Mer (National) contre Lorient à 19h30, et Marseille-Montpellier à 21h00.

Les deux derniers matches de ces 16e de finale se disputent jeudi, avec Saint-Etienne face à l'AC Ajaccio (L2), et samedi, entre clubs de CFA2, Granville et Sarreguemines.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles