José Mourinho veut «casser la gueule» d'Arsène Wenger

Mourinho et Wenger s’envoient régulièrement par presse interposée des pics verbaux.[ADRIAN DENNIS / AFP]

Les retrouvailles entre José Mourinho et Arsène Wenger le 19 novembre prochain, date à laquelle aura lieu Manchester United-Arsenal, risquent d’être tendues. Dans sa nouvelle biographie, The Special One menace de s’en prendre physiquement à l’entraîneur des Gunners.

Une rodomontade qui résulte d’une déclaration un brin controversée de Wenger, à l’hiver 2014. A l’époque, le Français avait reproché à son homologue, alors en poste à Chelsea, de «fausser la Premier League» en vendant l'Espagnol Mata à United.

«Un jour, je le verrai hors du terrain et je lui casserai la gueule», a réagi Mourinho dans sa nouvelle biographie écrite par le journaliste Rob Beasley, et dont les bonnes feuilles ont été publiées par le Daily Mail. Cette déclaration n’est autre qu’un épisode supplémentaire dans la rivalité qui oppose les deux coaches. En témoigne notamment, cette bousculade survenue en plein Arsenal-Chelsea en 2014.

Par ailleurs, Mourinho et Wenger s’envoient régulièrement, par presse interposée, des pics verbaux qui ne sont pas pour déplaire aux tabloïds britanniques ravis de relayer chacune de leurs joutes verbales. «Il est dérangé, déconnecté de la réalité et irrespectueux. Quand vous donnez du crédit à des gens stupides, ça les rend parfois encore plus stupides», avait affirmé Arsène Wenger à l’égard du «Mou» en novembre 2005.

Autre exemple de cette rivalité, en avril 2008. «Les Anglais aiment les statistiques. Est-ce qu’ils savent qu’Arsène Wenger a seulement 50% de victoires en Premier League ?», avait lancé le Portugais.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles