Axel Witsel moqué sur les réseaux sociaux après son transfert vers un club chinois

Witsel Axel Witsel (à d., FC Zenit) en duel face à Fernando Lewis (à g., AZ Alkmaar) lors d'un match du groupe D de l'Europa League, le 29 septembre 2016 à Saint-Pétersbourg.[OLGA MALTSEVA / AFP]

Le milieu de terrain belge Axel Witsel a signé un contrat sur quatre ans à 72 millions d’euros avec le club chinois Tiankin Quanjian. Il a justifié ce choix par des besoins financiers, devenant l’objet de quolibets sur les réseaux sociaux.

A 27 ans, Axel Witsel a encore quelques années de football devant lui. L’international belge, qui évoluait jusqu’alors au Zénith Saint-Pétersbourg (Russie), a fait ses vœux pour les prochaines saisons. Approché par la Juventus de Turin, Axel Witsel a refusé un contrat à 6 millions d’euros annuels pour se tourner vers Tianjin Quanjian, une équipe du championnat chinois.

A lire aussi : Un club chinois prêt à payer 300 millions d'euros pour s'offrir Cristiano Ronaldo

Les clubs présents en championnat chinois n’hésitent pas à mettre la main au portefeuille pour engager des stars du ballon rond. Après Oscar (20 millions d’euros par an) et Tevéz (38 millions d’euros par an), c’est au tour d’Axel Witsel de rejoindre le littoral de la Mer de Chine orientale, avec un salaire de 72 millions d’euros sur quatre ans (18 millions d’euros annuels).

Supporters agacés

Avec ce choix, Axel Witsel fait faux bond à la Juventus de Turin, qui négociait avec lui depuis cet été, mais agace aussi les supporters. Se sentant obligé de justifier sa décision, Witsel a joué la carte des besoins pécuniaires. «J’avais une offre que je ne pouvais pas refuser pour le futur de ma famille», a-t-il déclaré à propos des 72 millions d’euros offerts par le club chinois. Une excuse bancale de la part de l’ex du Benfica, qui touchait tout de même 3 millions d’euros par an au Zénith, suscitant des jalousies de la part de ses coéquipiers lors de son arrivée dans le club russe en 2012.

A lire aussi : Ligue 1 : l'OM veut faire revenir Payet

Pour se moquer de cette excuse, des internautes ont ouvert un groupe de soutien sur Facebook, intitulé «Appel aux dons pour aider Axel Witsel à mettre sa famille à l’abri». La page, à visée satirique, ne récolte pas réellement de dons. Mais, bien que son existence soit décriée par les fans du joueur belge, le groupe rassemble déjà plus de 10.500 mentions j’aime. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles