La légende du foot Raymond Kopa est mort

Il avait joué pour les plus grands clubs européens des années 1950 et 1960. [STRINGER / AFP]

Il restera comme la première star du foot français. Le légendaire Raymond Kopa est décédée ce vendredi matin à Angers. Il avait 85 ans.

Il était hospitalisé depuis dimanche, selon le Courrier de l'Ouest qui révèle l'information, confirmée par des proches à plusieurs médias. Ce natif du Pas-de-Calais avait évolué au poste de milieu offensif du début des années 1950 jusqu'à la fin des années 1960. Il avait hérité du sobriquet de «Napoléon» lancé par un journaliste anglais frappé par le charisme du meneur d'homme, son intelligence tactique et, plus prosaïquement, par sa petite taille (1,68 m).

Pourtant, ce fils d'émigré polonais, né Kopaszewski le 13 octobre 1931 à Noeux-les-Mines, a bien failli passer à côté d'une grande carrière. «Quand j'avais 18 ans, beaucoup de clubs de la région, Lens, Lille, Roubaix, Valenciennes... sont venus me voir. Mais ils m'avaient jugé trop petit.» Tant pis pour eux, il signera son premier contrat avec le SCO d'Angers. «Ce ne sera plus Raymond Kopaszewski, mais Raymond Kopa ! Cela sonne bien et se retient mieux», décide alors son entraîneur.

Il brille sur les terrains et se fait engager par le Stade de Reims (1951-1956) puis au Real Madrid (1956-1959), deux des plus prestigieux clubs de l'époque. Avec Reims, il gagne deux titres de champions de France (1953, 1955) et joue une finale de Coupe d'Europe qui lui ouvre les portes de Madrid. Auc côtés de Di Stefano et de Puskas, il devient le premier Français à remporter la coupe d'Europe des clubs champions (1957) et le seul à la conserver deux années de rang (1958, 1959). «J'ai été le premier joueur français à quitter le pays. A l'époque beaucoup de gens m'ont pris pour un traître. J'avais juste le tort d'être un précurseur». Il fut le premier Ballon d'Or français (1958).

A l'été 1959, revenu à Reims, son club de coeur, il retrouve Just Fontaine, son frère d'arme, avec lequel il a écrit un an plus tôt la plus belle page de l'équipe de France de l'époque où il fut sacré meilleur joueur du tournoi, devant le fabuleux Pelé, et Just Fontaine, meilleur buteur (13 buts). Kopa mit un terme à sa carrière en 1967, après deux titres de champion de France supplémentaires remportés avec Reims. Jamais bien loin de l'ami Fontaine, devenu entraîneur du PSG en 1973, il accepte cette année-là de disputer un match de préparation face à Saumur et marque trois buts. Il a 42 ans. Le PSG lui propose de sortir de la retraite, en vain. Kopa continua de jouer en amateur, jusqu'à ses 70 ans.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles