Les Français, fondus de course à pied

Le joggeur est devenu runner... et tout le monde se met à courir, sur tous les terrains.[Dimitri Iundt / Kalenji]

Coureurs du dimanche ou athlètes de bon niveau, de plus en plus de Français enfilent leurs baskets pour se lancer dans la course. Une passion qui se développe aussi bien en ville qu’à la campagne.

 

Ils sont partout. Dans les parcs, aux abords des lacs, sur les trottoirs, en montagne, dans les bois… Les runners comme on les surnomme désormais – le running a remplacé le désuet jogging – font partie du paysage naturel ou urbain.

Avec près de 20 % de Français qui pratiquent la course à pied, l’engouement se confirme et il ne s’agit plus d’un phénomène de mode. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance durable. A commencer par le bénéfice de la course à pied sur la santé.

 

Plans personnalisés

Améliorer sa condition physique, garder la forme, perdre du poids, évacuer le stress sont autant de motivations qui poussent à chausser les baskets. D’autres (re)commencent à courir par défi personnel. Pour ceux-là, la performance devient un moteur dans leur progression.

Certains n’hésitent pas à suivre des entraînements guidés par des coachs qui leur préparent des plans personnalisés sur plusieurs semaines. Le but ? Participer à une course qui leur permettra de mesurer le chemin parcouru et récompensera les efforts fournis

 

Affluence record à Paris

Même si les coureurs qui s’inscrivent à des épreuves restent minoritaires par rapport à l’ensemble des pratiquants, ils sont tout de même 1,6 million, selon la Fédération française d’athlétisme, à accrocher un dossard sur des courses en France chaque année.

Ainsi, le Marathon de Paris a affiché complet dès le mois de novembre. Avec 54 000 inscrits cette année, il bat son record de participation. L’épreuve parisienne n’est certes pas représentative de l’attrait des Français pour les courses – elle accueille beaucoup de coureurs étrangers – mais elle symbolise l’effet de masse. On dénombre aujourd’hui environ 800 courses en France labellisées par la FFA et on ne compte plus les épreuves organisées hors du giron fédéral.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles