Drame de Montauban : il s'agissait de la même arme qu'à Toulouse

Des enquêteurs de la police judiciaire relèvent de premiers indices à Montauban, le 15 mars 2012.[ERIC CABANIS / AFP]

Après la mort de deux militaires hier à Montauban par un tireur isolé en scooter, les enquêteurs ont désormais la certitude que ce drame serait lié à la mort, le 11 mars dernier, d'un militaire de 30 ans, membre du 1er Régiment du train parachutiste. Lui aussi avait été tué d'une balle en pleine tête par un motard dans un quartier résidentiel de Toulouse.

Les similitudes de mode opératoire entre les deux affaires ont rapidement mis les enquêteurs sur cette piste. De source proche de l'enquête, pour les meurtres de Montauban comme celui de Toulouse, le même calibre, 45, a été utilisé. Selon France-Info, il s'agirait de la même arme. Seule différence, à Montauban le tireur a laissé derrière lui une quinzaine de douilles, alors qu'à Toulouse il a, semble-t-il, moins fait usage de son arme.

Pour les enquêteurs, le tireur serait un homme isolé. D'ores et déjà, un important dispositif policier et de gendarmes a été mobilisés pour le retrouver. La question est désormais de savoir quelles étaient ses motivations : haine de l'armée ? Représailles d'un ancien militaire ? La question est ouverte. L'hypothèse de crimes à connotation raciste n'est pas à exclure. En effet, les trois militaires tués étaient tous d'origine maghrébine et le soldat grièvement blessé est noir.

Déjà hier, le procureur de Toulouse, Michel Valet, avait indiqué qu'ils se posaient des "questions sérieuses", en raison de "ressemblances ne serait-ce que par la qualité des victimes". La procureure de Montauban, Marie-Françoise d'Esparbès-Serny, elle,  avait indiqué que son parquet et celui de Toulouse avaient "échangé des informations". L'Armée de terre annonce des mesures de vigilance renforcée pour les militaires de la région de Toulouse.

Le troisième militaire, blessé hier à Montauban, serait entre la vie et la mort.

Vous aimerez aussi

Justice Tueries de Toulouse et Montauban : Abdelkader Merah rejugé à partir de fin mars
Faits divers Montauban : un élève de 3e interpellé après avoir prêté allégeance à Daesh
Faits divers Montauban: 300 euros d'amende pour avoir trainé leur chien en voiture sur 25 km

Ailleurs sur le web

Derniers articles