DSK : "affaire privée" selon Hollande qui ne commente pas

Le candidat PS à la présidentielle François Hollande n'a pas souhaité faire de commentaire mardi sur la mise en examen de Dominique Strauss-Kahn pour proxénétisme dans l'affaire dite du Carlton de Lille, estimant qu'il s'agit d'une affaire "privée".[AFP/Archives]

Le candidat PS à la présidentielle François Hollande n'a pas souhaité faire de commentaire mardi sur la mise en examen de Dominique Strauss-Kahn pour proxénétisme dans l'affaire dite du Carlton de Lille, estimant qu'il s'agit d'une affaire "privée".

Interrogé sur l'antenne de France Bleu Nord, M. Hollande a déclaré qu'il n'avait "pas de commentaire particulier" à faire.

"C'est une affaire privée, pénible mais sur laquelle je n'ai pas de jugement politique à formuler", a simplement déclaré le candidat socialiste.

L'ancien ministre socialiste Dominique Strauss-Kahn a été mis en examen lundi pour "proxénétisme aggravé en bande organisée" et placé sous contrôle judiciaire. Ses avocats ont annoncé leur intention de faire appel.

L'un des avocats de DSK, Me Richard Malka, avait déclaré lundi soir qu'en raison de "comportements qui ne devraient regarder que lui, M. Strauss-Kahn se trouve ainsi, en grande partie à raison de sa notoriété, jeté au bûcher et ce par un étrange hasard du calendrier, à moins d'un mois d'une échéance électorale majeure".

À suivre aussi

Tunisie Tout savoir sur Mounir Baatour, premier candidat gay à la présidentielle tunisienne
Dépouillement des bulletins de vote, le 9 juin 2019 à Nur-Sultan, au Kazakhstan [Stanislav FILIPPOV / AFP]
élection Kazakhstan : Tokaïev remporte la présidentielle avec 70,8% des voix
Le président par intérim et candidat Kassym-Jomart Tokaïev en meeting à Nur-Sultan, le 7 juin 2019 [Stanislav FILIPPOV / AFP]
Politique Le Kazakhstan organise sa première élection présidentielle sans Nazarbaïev

Ailleurs sur le web

Derniers articles