Ado tué : d'autres tentatives de guet-apens ?

Les enquêteurs vérifient l'hypothèse selon laquelle les assassins présumés du jeune Alexandre, froidement exécuté le 26 mars dans une forêt de Seine-Maritime, pourraient avoir voulu attirer d'autres jeunes dans des guet-apens similaires.[AFP/Archives]

Les enquêteurs vérifient l'hypothèse selon laquelle les assassins présumés du jeune Alexandre, froidement exécuté le 26 mars dans une forêt de Seine-Maritime, pourraient avoir voulu attirer d'autres jeunes dans des guet-apens similaires, a-t-on appris lundi de source proche de l'enquête.

"On va vérifier cela très rapidement", a indiqué cette source à l'AFP, précisant que des auditions étaient "en cours" après des propos de la mère d'Alexandre et des informations de l'hebdomadaire Marianne.

Lundi matin, au micro de RTL, la mère d'Alexandre, Anne Castaldo, a affirmé que "des signes laissent à penser qu'un autre enfant déjà du même âge, du collège d'un des tueurs était visé, même cas de figure, même embuscade. Ils ont essayé de l'entraîner, il n'a pas marché".

"Ils sont allés l'attendre à la sortie de l'école pour lui dire +viens on va faire de la moto, tirer à la carabine+, il n'y est pas allé", a-t-elle ajouté, avançant que les assassins présumés auraient "décidé d'éliminer au moins les quatre témoins gênants au courant" des cambriolages qu'ils avaient commis.

Selon la source proche de l'enquête, le jeune évoqué comme ayant échappé à un possible traquenard serait le fils de la famille qui avait été cambriolée, et chez qui l'arme qui a servi à exécuter Alexandre avait été volée, et les enquêteurs "cherchent à déterminer l'identité" des autres victimes potentielles.

Quatre jeunes Normands âgés de 15 à 17 ans ont été mis en examen jeudi pour l'assassinat de leur camarade Alexandre, 17 ans, qu'ils avaient attiré dans un guet-apens dans une forêt près de Beauvoir-en-Lyons (Seine-Maritime), semble-t-il pour éviter qu'ils ne les dénonce après un cambriolage.

À suivre aussi

Santé L’arrêté anti-pesticides du maire de Langouët jugé ce lundi
Justice Stromae envisage de porter plainte contre les organisateurs de la marche anti-PMA qui ont utilisé sa chanson «Papaoutai»
Faits divers Texas : une jeune femme noire abattue par la police dans sa propre maison

Ailleurs sur le web

Derniers articles