Pédophilie à Créteil : Chatel lance une enquête

Le gouvernement a créé, par arrêté ministériel publié vendredi au Journal officiel (J0), un répertoire national d'identifiants pour tous les élèves, étudiants et apprentis, afin de mieux piloter le système éducatif et en assurant de la confidentialité des informations.[AFP]

Le ministre de l'Education a lancé lundi une enquête administrative après la mise en examen et la libération sous contrôle judiciaire d’un enseignant soupçonné d’agressions sexuelles.

«J’ai besoin de savoir si, à tous les échelons, il y a eu les réponses appropriées à la gravité de la situation.» Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a lancé hier une enquête administrative après la mise en examen et la libération sous contrôle judiciaire, courant mars, d’un enseignant de l’école maternelle Chateaubriand, à Créteil, soupçonné d’agressions sexuelles sur au moins deux de ses élèves.

Le recteur de l’académie, William Marois, qui devait recevoir les parents dans la journée, a de son côté assuré qu’il n’y avait eu aucun dysfonctionnement. «Dès qu’a été révélée la suspicion d’attouchements à caractère sexuel sur des enfants (…), nous avons pris immédiatement, sans attendre des éléments de l’enquête, la décision de remplacer l’enseignant et de le suspendre», a-t-il rétorqué.

La colère des familles

Mais, les parents des enfants qui auraient été victimes de pédophilie dénoncent «l’inertie» dans la gestion du dossier et le «silence coupable» des au­to­rités. Selon eux, l’administration aurait tardé à réagir. Par conséquent, ils ont annoncé hier vouloir porter plainte contre le recteur de Créteil pour «non-assistance à personne en danger», ajoutant qu’une rencontre avec le ministre était prévue ce matin. Une cellule de crise a par ailleurs été mise en place au sein de l’établissement scolaire.

Vous aimerez aussi

Nathalie Loiseau sur sa présence sur une liste d'extrême droite "C'est une erreur, une idiotie, je le regrette"
Polémique Nathalie Loiseau sur sa présence sur une liste d'extrême droite : «C'est une idiotie, je la regrette»
Etats-Unis L'héritière de l'empire Disney fustige le salaire «insensé» de son PDG
Polémique «Gilets jaunes» : l'AP-HP rejette des accusations de «fichage»

Ailleurs sur le web

Derniers articles