Le Canada ordonne l'extradition d'un suspect vers la France

Le ministre canadien de la Justice Rob Nicholson a signé l'ordre d'extradition vers la France du Canado-Libanais Hassan Diab, soupçonné d'être impliqué dans l'attentat de la rue Copernic à Paris en 1980, a indiqué jeudi le porte-parole du ministère[AFP/Archives]

Le ministre canadien de la Justice Rob Nicholson a signé l'ordre d'extradition vers la France du Canado-Libanais Hassan Diab, soupçonné d'être impliqué dans l'attentat de la rue Copernic à Paris en 1980, a indiqué jeudi le porte-parole du ministère.

Le sociologue de l'université d'Ottawa, qui se dit innocent, dispose maintenant d'un mois pour faire appel de cette décision devant la cour fédérale, a ajouté le porte-parole Christian Girouard.

Le 6 juin 2011, un tribunal canadien avait autorisé cette extradition, mais avait averti que le dossier à charge français était "faible". M. Diab avait fait appel de cette décision, a rappelé le porte-parole, sans vouloir commenter la procédure en cours.

L'ex-universitaire avait été arrêté dans la banlieue d'Ottawa en novembre 2008 à la demande de la justice française, qui l'accuse d'être l'auteur de l'attentat meurtrier qui avait fait 4 morts et une quarantaine de blessés près d'une synagogue rue Copernic, le 3 octobre 1980.

M. Diab risque la prison à perpétuité.

À suivre aussi

Santé «Attaques acoustiques» à Cuba visant des diplomates : le mystère résolu ?
Polémique Justin Trudeau considère «totalement inacceptable» de s'être grimé en Noir
Canada Terrifiés à l'idée de se crasher, les passagers d'un avion en feu envoient leurs derniers messages à leurs proches

Ailleurs sur le web

Derniers articles