Meurtre à Laon : le suspect mis en examen

Le palais de justice de Laon où a été présenté le suspect. Le palais de justice de Laon où a été présenté le suspect.[F. NASCIMBENI/AFP]

Le jeune homme de 18 ans soupçonné d’être le meurtrier de Sonia, 17 ans, jeudi dernier à Laon (Aisne), a été mis en examen hier, et devait être placé en détention provisoire dans la soirée, a-t-on appris de source judiciaire. Interpellé vendredi, l’individu a reconnu les faits lors de sa garde à vue. C’est sur ses propres indications que le corps de la jeune fille a été retrouvé vendredi en contrebas d’un chemin longeant l’abbaye Saint-Vincent, à Laon. D’après les premiers examens, Sonia aurait été tuée de plusieurs coups de couteau, mais n’aurait pas subi de violences sexuelles. Des résultats qui devaient être confirmés par l’autopsie pratiquée hier.

Sujet à des «pulsions morbides»

Devant les enquêteurs, le suspect n’a avancé aucun motif à son geste. Le procureur affirme qu’il était guidé par «l’envie de donner la mort», un acte gratuit qu’il préparait «depuis un moment». L’homme, qui connaissait sa victime depuis une dizaine d’années, partageait avec elle un attrait pour le look gothique. Vêtu de noir, arborant colliers à pointes ou bagues à tête de mort, il est qualifié de «solitaire» et «très morbide» par une élève de son lycée. D’après cette source, le garçon, pourvu d’un couteau, tuait des animaux sans explication. Un même portrait glaçant est dressé par le procureur. Pour lui, le suspect, qui ne revendique aucun attachement au satanisme, a «une fascination pour la mort et la souffrance qui y fait penser» et serait sujet à des «pulsions morbides».

À suivre aussi

Aisne Meurtre de Tom : le point sur l'enquête
Aisne Un mois de prison ferme pour avoir volé 20 centimes
Saint du jour 17 octobre : Saint Baudouin

Ailleurs sur le web

Derniers articles