La justice refuse à une femme née d'un don de sperme l'accès à ses origines

La micro-injection par pipette d'un spermatozoide dans un ovocyte, reproduite sur un écran de contrôle au C.E.C.O.S de Rennes, en novembre 2000[AFP/Archives]

Le tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a rejeté jeudi la requête d'une femme de 32 ans née d'un don de sperme anonyme, qui avait demandé à pouvoir accéder à des informations sur son père biologique.

Dans son jugement, le tribunal a estimé que la demande de la requérante était irrecevable, considérant notamment que les informations contenues dans le dossier d'un donneur de gamètes lors d'une insémination artificielle constituaient un secret protégé par la loi.

À suivre aussi

Eure Arrêtés anti-pesticides : après Rennes, la justice saisie à Rouen
Braquage Paris : une bijouterie braquée en Mercedes et Porsche Cayenne
Le prince Andrew, un des principaux amis de Jeffrey Epstein ?
Justice Le Prince Andrew à reçu des massages des pieds dans l'appartement de Jeffrey Epstein

Ailleurs sur le web

Derniers articles