Doux : les syndicats redoutent une "casse sociale"

Des employés du groupe volailler breton Doux manifestent pour la sauvegarde de leur emploi, le 5 juillet 2012 à Chateaulin (ouest)[AFP]

Les représentants syndicaux du groupe Doux, convoqués vendredi matin à un comité central d'entreprise pour leur faire part des sept propositions de reprise du groupe, sont peu confiants en l'avenir du volailler breton.

"Les dés sont déjà jetés", a déclaré le délégué CFDT Jean-Luc Guillart qui ne croit plus en une reprise globale du groupe après les déclarations, jeudi, du ministère du Redressement productif jugeant "insuffisante" l'ensemble des propositions .

Même son de cloche chez le délégué central CGT, Raymond Gouiffès : "je ne suis pas optimiste ce matin. L'Etat doit intervenir rapidement (...) Le gouvernement doit mettre la filière avicole sous tutelle et la restructurer de A à Z", a-t-il estimé.

"C'est une évidence, certains salariés n'auront plus de boulot à partir du 16 juillet (date à laquelle le tribunal de commerce doit se prononcer sur le nom du repreneur). C'est l'annonce d'une casse sociale", a pour sa part déclaré la déléguée centrale syndicale F0, Nadine Hourmant.

Une soixantaine de personnes, selon la police, ont manifesté devant les portes du siège social de Doux, à Chateaulin, sous une myriade de drapeaux et bannières CFDT, FO, CGT et CFTC avant d'envahir le hall du bâtiment aux cris de "Non, non au licenciement" ou "sauvegarde de l'emploi", a constaté l'AFP.

Sept propositions de reprise du groupe volailler ont été déposées jeudi auprès de l'administateur judiciaire.

Les établissements Daviet, Cavac Ciab, Financière Turenne Lafayette, LDC, Sofiprotéol, Tilly-Sabco et Terrena sont sur les rangs pour une reprise globale ou partielle.

Le ministère du Redressement productif a d'ores et déjà fait savoir que ces offres étaient insuffisantes et que les repreneurs devaient améliorer leurs propositions.

Le ministère dirigé par Arnaud Montebourg vise en particulier l'offre du groupe Sofiprotéol, qui rassemble les différents acteurs français du secteur volailler: Glon Sanders (filiale de Sofiprotéol), Duc, LDC, Terrena, Tilly-Sabco et Triskalia, dont certains ont également fait des offres individuelles.

Vous aimerez aussi

Social Un plan santé très attendu par les professionnels du secteur
Social Plan santé : environ 400 millions d'euros supplémentaires pour l'Assurance maladie en 2019
Muriel Pénicaud : « Il faut arrêter avec ces histoires de gauche et de droite »
Plan pauvreté Muriel Pénicaud : «Il faut arrêter avec ces histoires de gauche et de droite»

Ailleurs sur le web

Derniers articles