Ce que Merah a dit aux négociateurs de la police

Des policiers du GIPN se préparent à lancer l'assaut dans l'appartement de Mohamed Merah, le 22 mars 2012 à Toulouse.[AFP/Archives]

TF1 a diffusé dimanche des extraits audio des discussions entre Mohamed Merah et les policiers pendant les 32 heures du siège de son appartement toulousain qui s'est achevé par la mort du tueur au scooter le 22 mars. Une diffusion qui a rapidement déclenché une polémique.

Dans ces extraits diffusés dans l'émission Sept à Huit sur TF1 , Merah affirme être prêt à poursuivre sa folie meurtrière, assure être en liens avec Al-Qaïda et le grand banditisme, et explique comment il a trompé la vigilance de la DCRI qui le surveillait. La police des polices (IGPN) a été saisie par le directeur général de la police nationale pour une enquête administrative sur la fuite de ses documents.

Les proches des victimes de Mohamed Merah ont indiqué vouloir saisir la justice en urgence pour obtenir l'interdiction de la diffusion sur internet des enregistrements des conversations entre le tueur au scooter et la police.

"Les victimes sont scandalisées d'apprendre le contenu de ces négociations à la télévision. A ce rythme, ce sont les vidéos des tueries qui se retrouveront sur la toile et l'atteinte sera alors irrémédiable", a déclaré Me Samia Maktouf, une des avocates des familles.

Un éclairage inédit

Les enregistrements de Merah diffusés dimanche éclaire sur le déroulement du siège du domicile du terroriste. Le 21 mars vers 03h du matin, les policiers du Raid tentent de prendre d'assaut l'appartement du "tueur au scooter". Ils sont accueillis par un feu nourri. Mais le contact s'établit ensuite et les discussions avec Merah montrent toute sa détermination.

"Je suis quelqu'un de déterminé, je n'ai pas fait ça pour me laisser faire attraper, t'as vu. Là, on négocie tu vois, on est en train de négocier, après, en dehors des négociations, n'oublie pas que j'ai les armes à la main, je sais ce qui va se passer, je sais comment vous opérez pour intervenir", dit-il au négociateur, selon cet enregistrement diffusé dans l'émission Sept à Huit.

"Je sais que vous risquez de m'abattre, c'est un risque que je prends. Donc voilà, sachez qu'en face de vous, vous avez un homme qui n'a pas peur de la mort. Moi la mort, je l'aime comme vous vous aimez la vie", ajoute-t-il.

Dans ces quatre heures et demi d'enregistrement que la chaîne assure détenir, Merah fait part également de ses contacts avec "ses frères" d'Al-Qaïda au Pakistan, ses actions à venir mais aussi du style de vie qu'il avait adopté: "Ca fait partie de la ruse, tu vois", explique-t-il au négociateur.

Mohamed Merah a assassiné trois parachutistes à Toulouse et Montauban, puis trois enfants et un père de famille juifs.Les extraits des enregistrements de Mohamed Merah

En juin un document révélé par le quotidien algérien Echourouk indiquait que Mohamed Merah aurait trahi les services secrets français.

 

Et aussi sur DirectMatin.fr

Les extraits des enregistrements de Mohamed Merah

Enregistrements de Merah : TF1 se justifie

Vous aimerez aussi

Musée-mémorial, soutien psychologique, prise en charge des victimes... Les annonces ont été légion.
Terrorisme L'Etat en soutien des victimes des attentats
Attaque Afghanistan : au moins 68 morts dans un attentat-suicide contre des manifestants
Un homme se recueille au mémorial du 11 septembre à New York, le 11 septembre 2018, 17 ans après les attentats   [Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP]
Terrorisme Hommage aux victimes du 11 Septembre à New York

Ailleurs sur le web

Derniers articles