Discothèque de Bertry : le tireur présumé écroué pour tentative de meurtre

Les enquêteurs devant la discothèque Vamos Les enquêteurs dimanche matin devant la discothèque Vamos[DENIS CHARLET / AFP]

L'auteur présumé des coups de feu tirés dimanche matin à l'entrée d'une discothèque à Bertry (Nord) - qui ont fait une dizaine de blessés légers - a été écroué cet après-midi au parquet de Douai. Sa compagne est mise en examen pour complicité.

Le parquet a requis la mise en examen de cet homme de 31 ans pour "tentative de meurtre". Il a été placé en détention provisoire. Il est également poursuivi pour violences aggravées sur neuf autres personnes blessées.

Sa compagne, âgée de 34 ans, a quant à elle été mise en examen pour complicité de ceux deux infractions. Elle a été placée sous contrôle judiciaire. Elle est soupçonnée d'avoir prétexté l'oubli des effets personnels pour se faire ouvrir la porte, permettant à son compagnon de revenir dans l'établissement.

Le conducteur du véhicule accusé d'avoir servi de chauffeur au tireur présumé a quant à lui été remis en liberté, l'enquête n'ayant "pas permis de le mettre en cause à ce stade des investigations". Lui aussi "totalement ivre" lors des faits, il a dit ne "s'être rendu compte de rien", selon le magistrat.

Après s'être vu refuser l'entrée de cette boite de buit située près près de Cambrai, l'individu avait fait feu avec un fusil de chasse. Les blessés ont été dirigés vers l'hôpital de Cambrai.

"Aux alentours de 04H30, un individu, qui s'est vu refuser l'entrée dans la boite de nuit Le Vamos à Bertry (59), a fait usage d'une arme de chasse à trois reprises", indiquait la gendarmerie dans un communiqué. Elle précise qu'après la fusillade, l'auteur des coups de feu s'est enfui "à bord d'un véhicule dont le numéro d'immatriculation a été relevé".

"Les premiers éléments de l'enquête font apparaître que l'auteur a utilisé son arme à l'extérieur et à l'intérieur de l'établissement", précise le communiqué.

Les pompiers avaient indiqué dans un premier temps que les faits s'étaient déroulés à l'intérieur de l'établissement.

Cette fusillade est intervenu une semaine après une autre fusillade aux abords d'une discothèque de Lille, qui a fait deux morts et six blessés. Dans cette affaire le tireur présumé et son complice présumé ont été arrêtés vendredi en Espagne.

Lire également

Les videurs dénoncent la hausse de la violence dans le monde de la nuit

Vous aimerez aussi

Insolite En pêchant, il tombe sur un sac de 500 bijoux
Enquêteurs de la police française après l'agression à l'arme blanche, dimanche 9 septembre 2018 à Paris. [Zakaria ABDELKAFI / AFP]
Enquête Attaque à l'arme blanche à Paris : l'analyse toxicologique de l'agresseur est négative
solidarité Perpignan : amnésique, une septuagénaire lance un appel à témoins pour enfin savoir qui elle est

Ailleurs sur le web

Derniers articles