Pourquoi les billets SNCF coûtent aussi chers ?

Des billets de train SNCF[DAMIEN MEYER / AFP]

En cette période de grands départs pour les vacances d'été, l'association de consommateurs CLCV a passé au crible 720 tarifs de la SNCF, balayant tous les types de relevés tarifaires de trois à un mois pour la période au 13/14 juillet. Verdict de cette étude publiée ce vendredi 13 juillet : les prix sont en moyenne plus de 25% plus élevés quand le départ s'effectue en province plutôt qu'à Paris.

Face au constat de sa vaste enquête sur la grille tarifaire de la SNCF, l'association de consommateurs CLCV demande à l'entreprise ferroviaire d'inscrire sur chaque billet le prix au kilomètre parcouru, pour le trajet concerné. En effet, les trajets les plus longs ne sont pas toujours les plus chers. Un Paris/Montpellier coûte en moyenne 15,60€ les 100 km alors qu'un Clermont/Montpellier affiche en moyenne 27,70€ pour 100 km. Même surprise avec un Paris/Barcelone qui coûte 15,80€ contre 26,70€ pour un Lyon/Nice.

En moyenne, les tarifs de la grille la moins chère sont 25% plus élevés lorsque le départ ne s'effectue pas depuis Paris. Cette différence passe à +31% pour un tarif moyen.

"Les trains partant de Paris comptent probablement plus de voyageurs ce qui permet de mieux amortir les coûts fixes et de proposer un prix plus bas. Plus globalement, il semble que la conception radiale du réseau SNCF ait une manifestation tarifaire. Un autre facteur explicatif tiendrait à la présence ou non d'une concurrence effective du transport aérien" tente de comprendre la CLCV.

Dans tous les cas, les voyageurs ont tout intérêt, tant qu'ils le peuvent, à réserver leur billet le plus tôt possible, jusqu'à trois mois avant le départ. C'est à cette échéance que ces derniers pourront effectivement faire une affaire. En moyenne, le tarif moyen appliqué par la SNCF, toutes destinations confondues, affiche 87,70€ à trois mois, contre 98,40€ à deux mois et 102,30€ à un mois.

Autre surprise de cette enquête, la carte famille nombreuse offre le tarif le moins avantageux, comparé aux autres cartes proposées par la SNCF. Par exemple, pour le tarif le moins cher, ce sésame permet de bénéficier d'une réduction de 12,7% contre 22,8% pour la carte 12-25 ans.

"Notre intuition, sur laquelle la SNCF peut se positionner, revient à estimer que l'opérateur cherche a orienter les familles vers ses formules d'abonnement (enfant +) dont le souscription est plus coûteuse et qui induisent donc une plus grande fidélité" souligne la CLCV.

Cette enquête a été menée sur 24 destinations différentes, dont 11 départs de Paris vers des lieux de vacances, 10 d'autres villes et 3 internationaux avec des relevés tarifaires à 3 mois, 2 mois et 1 mois avant le départ( soit 720 tarifs étudiés).

A lire également :

La SNCF lance IDBUS, sa nouvelle offre de cars

La SNCF va proposer un billet bon marché sur TGV low cost

Vous aimerez aussi

Transports Malvoyant, il ne peut acheter son billet de train et écope d'une amende de 100 euros
Si l’on ne peut pas vraiment parler de «clim» mais de «ventilation réfrigérée» dans les métros les plus récents de la RATP, c’est tout de même là que l’air sera le plus frais.
chaleur Canicule : quelles sont les lignes de métro et bus climatisées ?
Insolite Au Japon, des dizaines de trains bloqués ou retardés par... une limace

Ailleurs sur le web

Derniers articles