Ardèche : une victime du violeur raconte

Le violeur présumé de l'Ardèche entouré par les gendarmes. Le violeur présumé de l'Ardèche entouré par les gendarmes.[AFP]

La première victime du violeur présumé de l'Ardèche, agressée en 1999, s'est dite mardi "très en colère" que l'homme de 32 ans, qui a avoué cinq agressions sexuelles dans des campings cet été, ait pu récidiver.

"Le but de porter plainte était que cela ne recommence pas", a confié Estelle, 15 ans à l'époque de son agression, à BFM-TV. "Moi à l'époque j'étais un peu grande, mais là ce sont des enfants, c'est encore pire, c'est horrible". "Quand on m'a décrit la personne, j'ai de suite pensé à lui", a-t-elle ajouté. "J'étais très en colère que cela se soit reproduit".

Elle a raconté qu'en 1999 le jeune homme s'était arrêté à côté d'elle, à vélo, pour lui demander sa route, avant de l'agresser. "Il m'a sauté dessus. Je suis tombée au sol, il était sur moi. Il a essayé de m'embrasser, de me déshabiller, jusqu'au moment où une voiture est passée et il a pris la fuite".

Le suspect, carreleur de métier, a reconnu avoir agressé sexuellement les cinq fillettes depuis juillet dans des campings du sud de l'Ardèche.

En 2000, il avait été condamné a un an de prison avec sursis, assorti d'une mise à l'épreuve de trois ans par le tribunal correctionnel de Privas, pour l'agression commise sur Estelle. Il était ainsi inscrit au fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG). Son ADN a notamment été un élément ayant permis de l'identifier.

Vous aimerez aussi

Enquête Maëlys : première reconstitution de la nuit du meurtre de la fillette
Affaire Maëlys Le frère de Nordahl Lelandais défend la thèse du double accident
Faits divers Disparition de Sophie Le Tan : le point sur l’enquête

Ailleurs sur le web

Derniers articles