Grève chez easyJet : tous les vols assurés ce mercredi

Tous les vols en France d'easyJet seront assurés mercredi. Un avion de la compagnie. [AFP]

Tous les vols en France d'easyJet seront assurés ce mercredi, premier jour de la grève lancée par le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) pour une augmentation salariale, et qui doit se poursuivre vendredi et dimanche, a indiqué mardi la compagnie britannique.

Aucune annulation n'est prévue mercredi, et les 160 vols au programme sont maintenus, selon easyJet qui conseille aux passagers de consulter le site internet de la compagnie avant de se rendre à l'aéroport afin de vérifier l'état de leur vol.

Selon la direction, 25% de l'effectif des pilotes d'easyJet s'est déclaré gréviste pour mercredi. Le SNPL (syndicat majoritaire) n'avait pas de chiffre global mais indiquait que le taux de grévistes atteignait 65% des pilotes à Roissy Charles-de-Gaulle, et autour de 35% à Orly, les deux principales bases françaises d'easyJet. EasyJet va faire appel à des pilotes de réserve ou venus d'autres bases pour remplacer les grévistes.

Le SNPL a appelé les quelque 250 pilotes de la compagnie easyJet sous contrat de droit français à faire grève les 15, 17 et 19 août afin d'obtenir une augmentation salariale. Les négociations annuelles obligatoires (NAO) sont en cours et easyJet répète que "la direction reste ouverte au dialogue".

La loi Diard, en vigueur depuis mars dans le transport aérien, impose aux grévistes des préavis individuels 48 heures à l'avance et aux compagnies de publier des prévisions de trafic 24 heures en amont. Ces préavis permettent aux compagnies d'anticiper les perturbations en réorganisant les programmes de vol ou en affrétant des avions.

EasyJet (12% des parts de marché en France) a transporté plus de 12 millions de passagers en 2011, un chiffre en hausse de 19% par rapport à 2010.

La compagnie britannique, qui emploie près de 800 personnes en France sous contrats de droit français, s'appuie sur cinq bases en France (Roissy, Orly, Lyon, Toulouse et Nice).

Vous aimerez aussi

Réunion intersyndicale : des thèmes de discussion à développer
Social Réunion intersyndicale : des thèmes de discussion à développer
Des partisans du président nicaraguayen Daniel Ortega le 9 juillet 2018 à Diriamba. [MARVIN RECINOS / AFP/Archives]
Crise Manifestations au Nicaragua : le bilan monte à 264 morts
De gauche à droite, Pascal Pavageau (Force ouvrière), Philippe Martinez (CGT) et Laurent Berger (CFDT), à Paris lors de la manifestation du 22 mai 2018 [Bertrand GUAY / AFP/Archives]
Social Bousculés par Macron, patronat et syndicats tentent un front uni

Ailleurs sur le web

Derniers articles