La prière pour la famille suscite la polémique

Les catholiques français ont prié mercredi, fête de l'Assomption. Les catholiques français ont prié mercredi, fête de l'Assomption.[AFP]

Les catholiques français ont prié mercredi, fête de l'Assomption, pour la famille et les jeunes, avec la lecture lors des offices d'un message des Evêques de France qui suscite une polémique au moment où le gouvernement veut donner aux homosexuels le droit de se marier et d'adopter.

A Lourdes, où la messe du Pélerinage national a rassemblé quelque 20.000 personnes sur la prairie des Sanctuaires, face à la grotte de Massabielle où la Vierge serait apparue à Bernadette Soubirous, deux laïcs ont lu la prière dans un grand silence.

Les fidèles, recueillis, ont écouté les orateurs prononcer les mots qui ont fait réagir ces derniers jours les milieux homosexuels: que les enfants et les jeunes "cessent d'être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l'amour d'un père et d'une mère".

Notre-Dame de Paris avait inauguré mardi soir cette lecture, lors d'une grand-messe célébrée moitié en français, moitié en latin, suivie par une longue procession fluviale sur la Seine, qui a réuni 4.600 personnes, selon les organisateurs. Aucune manifestation n'a troublé la procession fluviale aux chandelles, où la statue en argent de la Vierge Marie était en tête d'une flotte de 14 bateaux-mouche.

Outre un hommage à la famille, la prière invite à davantage de compassion et de générosité "envers les victimes de restrictions diverses et qui voient l'avenir avec inquiétude" et à prier pour "ceux qui ont été récemment élus, pour que leur sens du bien commun de la société l'emporte sur les requêtes particulières".

 

Colère des associations

Ces derniers jours, la prière avait provoqué une polémique, des associations comme le Collectif contre l'homophobie (CCH) ou l'Inter-LGBT (Lesbiennes-gay-bi-trans), ayant fait remarquer que "parler des familles, insister sur le fait qu'elles reposent sur un père et une mère (...) on sait très bien que la prière fait allusion" au mariage homosexuel.

Mgr Bernard Housset, évêque de La Rochelle-Saintes qui préside le 139e Pèlerinage national de Lourdes, a précisé devant la presse avant de célébrer la messe de l'Assomption que l'on "ne pouvait pas confondre le mariage d'un homme et d'une femme et l'union de deux personnes homosexuelles", insistant sur la notion d'altérité nécessaire pour donner la vie. Sur la question de l'adoption, il avait alerté face au risque que l'enfant devienne "un objet qui se marchandise", mais il avait insisté sur "l'importance de la lutte contre l'homophobie".

Une enquête de l'Ifop à paraître mercredi dans La Lettre de l'Opinion montre que 65% des Français sont favorables au mariage homosexuel, et 53% favorables à l'adoption d'enfants par les couples homosexuels.

 

Lire aussi

Mariage homosexuel : qui pense quoi ?

 

Vous aimerez aussi

Polémique En soutien aux lycéens de Mantes-la-Jolie, ils miment l'interpellation controversée
Polémique L'humoriste Kevin Hart renonce à présenter les Oscars après des accusations d'homophobie
Polémique Interpellations de jeunes à Mantes-la-Jolie : le Défenseur des droits ouvre une enquête

Ailleurs sur le web

Derniers articles