Amiens : les renforts maintenus "autant que nécessaire"

Les renforts de police envoyés à Amiens après la nuit de violences de lundi à mardi au cours de laquelle 17 policiers ont été blessés et une école brûlée, seront maintenus sur place "autant que nécessaire", a annoncé jeudi sur France Inter le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.[AFP] Les renforts de police envoyés à Amiens après la nuit de violences de lundi à mardi au cours de laquelle 17 policiers ont été blessés et une école brûlée, seront maintenus sur place "autant que nécessaire", a annoncé jeudi sur France Inter le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.[AFP]

Les renforts de police envoyés à Amiens après la nuit de violences de lundi à mardi au cours de laquelle 17 policiers ont été blessés et une école brûlée, seront maintenus sur place "autant que nécessaire", a annoncé jeudi sur France Inter le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

"L'ordre a été progressivement rétabli, et c'était nécessaire", a jugé le ministre, "il faut que cet ordre puisse se maintenir et pour ça, il faut que la police puisse accomplir son travail, les forces de l'ordre seront maintenues autant que nécessaire", a-t-il dit.

Il a confirmé les cinq interpellations réalisées à la suite de ces violences, soulignant: "de tels faits ne peuvent être laissés pour impunis, il faut que la justice passe, parce que l'ordre républicain c'est à la fois la nécessité que l'ordre soit rétabli et que la justice passe".

"Il y a beaucoup d'attente, je sais quelle est l'attente en matière d'emploi, de formation, et c'est pour cela que le président François Hollande a fait de la jeunesse et de l'éducation les grandes priorités de ce quinquennat", a déclaré M. Valls.

Mais, a-t-il ajouté, "rien ne peut justifier, rien ne peut excuser la violence dans un Etat de droit" et "pour que cette politique puisse se mettre en oeuvre, il faudra du temps, il faut que l'ordre républicain puisse s'imposer".

"L'immense majorité des habitants des quartiers nord d'Amiens demandent, réclament, exigent de la part des autorités gouvernementales et notamment à mon égard, qu'on rétablisse l'ordre républicain", a-t-il affirmé.

"La gauche au pouvoir, elle assure l'ordre républicain parce que le désordre crée des injustices supplémentaires", a conclu le ministre.

À suivre aussi

Des manifestations ont lieu depuis juin mais depuis lundi elles se radicalisent.
Hong Kong La violence au coeur des manifestations à Hong Kong depuis lundi
Télévision M6 mobilise ses magazines dont «Zone interdite» pour se pencher sur la violence conjugale : «ce fléau qui tue»
Une centaine d'équipes GPSR se relaient tous les jours sur le terrain, pour assurer la sécurité dans les transports.
transports en commun RATP : les vols ont augmenté de 60 % en un an sur le réseau, Valérie Pécresse veut riposter

Ailleurs sur le web

Derniers articles