Hausse des prix à la pompe : les mesures à envisager

Le Gouvernement va tenter de lutter contre la hausse des prix des carburants. Le Gouvernement va tenter de lutter contre la hausse des prix des carburants.[BERTRAND GUAY / AFP]

Pour lutter contre la flambée des prix des carburants, le ministre de l’Economie Pierre Moscovici devrait annoncer des mesures dès la semaine prochaine. Le gel des prix promis par François Hollande semble irréalisable.

Le gouvernement devrait travailler sur plusieurs pistes.

Le gel provisoire des prix

François Hollande en avait fait l’un de ses arguments de campagne. Pourtant, plus que jamais, le gel des prix dans les stations-services semble irréalisable. Cette mesure engendrerait un énorme manque à gagner pour les distributeurs et ces derniers finiraient par vendre à perte dans le cas où le prix du brut augmente de nouveau. Certaines stations seraient alors contraintes de fermer leurs portes.

La TIPP flottante

L’autre idée avancée par François Hollande durant sa campagne était l’instauration de la TIPP (taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers)  flottante, précédemment utilisée entre 2000 et 2002. L’Etat fixe ainsi le prix de l’essence pour le consommateur. Lorsque que le prix du baril augmente, il rogne sa marge de financement, lorsqu’il baisse, il augmente ses perceptions. Cette mesure s’avère toutefois très coûteuse pour les finances du pays.

Baisser les taxes

Le gouvernement pourrait également opter pour une baisse de la TVA à la pompe. Dans cette configuration, c’est l’Etat qui devrait subir un important manque à gagner à hauteur de plusieurs milliards d’euros. Pour la France qui doit faire des économies, cette solution ne semble pas être adaptée. Pour compenser ces pertes, elle pourra toutefois faire comme l’Angleterre qui a choisi de hausser la taxe à l’extraction de pétrole en mer du Nord de 20 à 30%.

Le retour de la vignette

Abolie en 2000 par le gouvernement Jospin, cet impôt annuel sur les véhicules en circulation pourrait être une bonne solution dans le cas d’une suppression de la TVA sur les carburants. Elle permettrait de combler le manque à gagner de l’Etat. Reste à fixer un prix.

Les chèques carburant

L’Etat pourrait attribuer aux ménages les plus modestes des chèques carburant afin qu’ils aient accès à des pleins gratuits. Ainsi, même si le prix des carburants fluctuent, les bons de seront pas affectés par les hausses.

À suivre aussi

mesures Violences contre les enfants, pédopornographie... Emmanuel Macron s'engage pour protéger les plus jeunes
Maltraitance : 22 mesures gouvernementales pour libérer la parole des enfants
Société Maltraitance : 22 mesures gouvernementales pour protéger les enfants
Selon les médias belges, Paul Magnette privilégierait une coalition «arc-en-ciel», entre les socialistes, les libéraux et les écologistes, auxquels pourraient se joindre les chrétiens-démocrates flamands.
crise politique Belgique : enfin un gouvernement, après plus de 330 jours sans ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles