Six mois de prison avec sursis pour avoir mordu une policière

Le procureur du tribunal correctionnel de Marseille a requis jeudi six mois de prison avec sursis à l'encontre d'une jeune femme intégralement voilée de 18 ans, qui avait mordu une policière lors d'un contrôle d'identité fin juillet. [AFP] Le procureur du tribunal correctionnel de Marseille a requis jeudi six mois de prison avec sursis à l'encontre d'une jeune femme intégralement voilée de 18 ans, qui avait mordu une policière lors d'un contrôle d'identité fin juillet. [AFP]

Le procureur du tribunal correctionnel de Marseille a requis jeudi six mois de prison avec sursis à l'encontre d'une jeune femme intégralement voilée de 18 ans, qui avait mordu une policière lors d'un contrôle d'identité fin juillet.

Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 20 septembre.

Louise-Marie Suisse, qui s'est présentée à l'audience vêtue d'un niqab noir et gantée, mais le visage découvert, comparaissait pour "violence en réunion sur personne dépositaire de l'autorité publique", aux côtés de deux hommes poursuivis pour le même motif.

Le procureur a requis une peine identique à l'encontre des trois prévenus, arguant du fait que son devoir était "outre les violences, de rappeler qu'il y a des éléments de subversion désagréables dans ce dossier".

Dans la nuit du 25 au 26 juillet, alors qu'elle se trouvait à proximité d'une mosquée dans le centre de Marseille, Mlle Suisse, entièrement voilée sur la voie publique, avait été contrôlée par deux gardiens de la paix dans le cadre de la législation interdisant le port du voile intégral. Elle avait refusé d'obtempérer en affirmant aux policiers qu'elle ne respectait pas les lois de la République, ni leur autorité.

L'intervention d'un premier homme, puis un attroupement sur les lieux, avaient provoqué une émeute dans laquelle une fonctionnaire de la BAC, arrivée en renfort, avait été mordue par la prévenue.

À suivre aussi

Justice Héritage : Laeticia Hallyday renonce à son appel sur la compétence de tribunaux français
Pour le maire, il s'agit d'une négligence
Justice Loire-Atlantique : un maire condamné après avoir conduit 8 ans sans permis.
Au cours de son interminable monologue, Michael Jauernik a affirmé qu'il était «plus intelligent que n'importe quel employé de la police criminelle».
Insolite Allemagne : il a le droit à un dernier mot au tribunal, il parle pendant 20 heures d'affilée

Ailleurs sur le web

Derniers articles