Valls laisse entendre que Neyret sera révoqué

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui doit se prononcer sur la demande du conseil de discipline de la police de révoquer l'ex-n°2 de la PJ lyonnaise Michel Neyret, a estimé vendredi sur RTL qu'"à ce niveau-là, un policier doit être exemplaire", ce qu'il n'a pas été, selon lui. [AFP] Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui doit se prononcer sur la demande du conseil de discipline de la police de révoquer l'ex-n°2 de la PJ lyonnaise Michel Neyret, a estimé vendredi sur RTL qu'"à ce niveau-là, un policier doit être exemplaire", ce qu'il n'a pas été, selon lui. [AFP]

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui doit se prononcer sur la demande du conseil de discipline de la police de révoquer l'ex-n°2 de la PJ lyonnaise Michel Neyret, a estimé vendredi sur RTL qu'"à ce niveau-là, un policier doit être exemplaire", ce qu'il n'a pas été, selon lui.

"Je prendrai la décision quand je recevrai le rapport et le procès-verbal du conseil de discipline, sans doute aujourd'hui. J'agirai en regardant de près ce dossier", a assuré le ministre.

Mais il a évoqué "une idée principale, c'est que au-delà des carrières qui parfois sont de très grande qualité, à ce niveau-là, un policier doit être exemplaire".

"Le commissaire Neyret ne l'a pas été ?", interroge le journaliste. "Je crois que c'est assez évident", a répondu Manuel Valls.

Le conseil de discipline de la police a demandé mardi la révocation de Michel Neyret, la sanction la plus élevée possible pour le commissaire mis en examen dans une affaire de trafic d'influence et de stupéfiants.

Vous aimerez aussi

Manifestante blessée : elle n'est pas tombée seule mais il n'y a pas eu  de "geste intentionnel"
gilets jaunes Manifestante blessée à Nice : il n'y a pas eu de «geste intentionnel» selon le procureur
La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, le 25 mars 2019 à Wellington [Marty MELVILLE / AFP]
Nouvelle-Zélande Attentat de Christchurch : une enquête nationale officielle ouverte
Donald Trump s'exprime depuis les jardins de la Maison Blanche avant son départ pour la Floride, le 22 mars 2019 [MANDEL NGAN / AFP]
Etats-Unis Washington retient son souffle dans l'attente du rapport Mueller

Ailleurs sur le web

Derniers articles