Valls décide la révocation du commissaire Neyret

Le commissaire Michel Neyret, le 4 septembre 2012. Le commissaire Michel Neyret, le 4 septembre 2012.[PATRICK KOVARIK / AFP]

Le ministère de l'Intérieur a annoncé vendredi que Manuel Valls a décidé "la révocation du commissaire Michel Neyret", mis en examen dans une affaire de trafic d'influence et de stupéfiants.

Cette sanction, la plus haute possible, avait été recommandée mardi par le conseil de discipline de la police devant lequel avait comparu l'ex-N.2 de la PJ lyonnaise. Ces avis de l'instance sont généralement suivis par le ministre.

Cette issue faisait encore moins de doute après une déclaration vendredi matin sur RTL de Manuel Valls relevant qu'"au-delà des carrières qui parfois sont de très grande qualité, à ce niveau-là, un policier doit être exemplaire". "Le commissaire Neyret ne l'a pas été?", l'avait alors interrogé le journaliste. "Je crois que c'est assez évident", avait répondu le ministre.

"Après avoir pris connaissance de l'avis du conseil de discipline de la police nationale, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a décidé la révocation du Commissaire Michel Neyret", selon le communiqué publié par l'Intérieur.

Michel Neyret, 56 ans, figure emblématique de la PJ, avait répondu mardi devant l'instance disciplinaire, surnommée le "tourniquet", de ce qui avait été décrit par des sources policières comme des "manquements". La recommandation faite au ministre de le révoquer avait alors été décrite par ses avocats comme "infamante à l'endroit d'un homme qui a servi pendant près de 30 ans la République et qui a servi ses concitoyens de façon exemplaire" 

Michel Neyret avait été mis en examen en octobre 2011, notamment pour corruption, trafic d'influence, association de malfaiteurs ou encore trafic de stupéfiants. Il avait été remis en liberté en mai après près de huit mois de détention provisoire à la prison de la Santé à Paris.
 
Et aussi
    
 

À suivre aussi

Enquête Fausse arrestation de Dupont de Ligonnès : une enquête IGPN ouverte
Justice Nordahl Lelandais visé par une nouvelle plainte pour «meurtre»
Enquête Attaque à la préfecture de Paris : levée de deux des cinq gardes à vue

Ailleurs sur le web

Derniers articles