THT : RTE condamné à arrêter des travaux

La société RTE, filiale d'EDF, a été condamnée jeudi en référé à Coutances (Manche) à cesser sur la parcelle d'un agriculteur, placé en garde à vue en juillet, les travaux de construction de la ligne à très haute tension (THT) liée au réacteur EPR en chantier à Flamanville (Manche). [AFP] La société RTE, filiale d'EDF, a été condamnée jeudi en référé à Coutances (Manche) à cesser sur la parcelle d'un agriculteur, placé en garde à vue en juillet, les travaux de construction de la ligne à très haute tension (THT) liée au réacteur EPR en chantier à Flamanville (Manche). [AFP]

La société RTE, filiale d'EDF, a été condamnée jeudi en référé à Coutances (Manche) à cesser sur la parcelle d'un agriculteur, placé en garde à vue en juillet, les travaux de construction de la ligne à très haute tension (THT) liée au réacteur EPR en chantier à Flamanville (Manche).

"RTE a commis une voie de fait en n'ayant pas obtenu un arrêté préfectoral d'occupation temporaire de la propriété et en entrant sur la propriété sans avoir obtenu l'accord préalable des propriétaires et à défaut l'autorisation d'un juge", a dit à l'AFP Eric Minnegheer, juge des référés à Coutances.

 

Le juge était saisi par les propriétaires des terres Sylvie Hubert et Yves Larsonneur, qui avaient passé une dizaine d'heures en garde à vue le 31 juillet pour avoir "bloqué physiquement un chantier déclaré d'utilité publique", selon la préfecture de la Manche. M. Larsonneur dit avoir juste labouré son champ.

M. Minnegheer, qui est aussi président du tribunal de grande instance de Coutances, a ordonné à RTE de quitter les lieux et d'arrêter les travaux sur cette exploitation située à Montabot (Manche), sous peine d'une astreinte de 5.000 euros par jour de retard.

RTE a fini de construire deux pylônes sur cette exploitation mais doit encore installer les câbles.

La THT dite Cotentin Maine, qui doit sur 163 km acheminer l'électricité du futur réacteur EPR de Flamanville, doit entrer en service en 2013. Elle est vivement contestée car des soupçons pèsent sur les répercussions des THT sur la santé.

Vous aimerez aussi

Emmanuel Macron avec Pedro Sanchez lors de la visite du premier ministre espagnol à Paris le 23 juin 2018. [ludovic MARIN / AFP/Archives]
Politique Macron en Espagne et au Portugal pour parler Europe et énergie
Strasbourg : une raffinerie transformée en site de géothermie
Energie Strasbourg : une raffinerie transformée en site de géothermie
Le ministre allemand de l'Economie Peter Altmaier (à gauche sur la photo) et le commissaire européen chargé de l'Energie Maros Sefcovic à la fin d'une conférence de presse commune le 17 juillet 2018 à Berlin [Tobias SCHWARZ / AFP]
Energie Négociations sur l'épineux dossier du transit du gaz russe vers l'Europe

Ailleurs sur le web

Derniers articles