Les Français favorables à une taxe à 75%

Une feuille de déclaration d'impôts [Philippe Huguen / AFP/Archives] Une feuille de déclaration d'impôts [Philippe Huguen / AFP/Archives]

Une majorité de Français approuvent l'instauration d'une taxe à 75% sur les très hauts revenus visant les contribuables qui gagnent plus d'un million d'euros par an, selon un sondage Ifop à paraître samedi dans le quotidien Ouest-France.

L'application de cette mesure, confirmée dimanche par le président François Hollande, est approuvée par 60% des personnes interrogées. Elles estiment qu'il est juste qu'en période de crise, les plus fortunées contribuent de manière importante au redressement des comptes publics.

A l'inverse, une forte minorité (40%) se dit opposée à son instauration car le taux lui apparaît comme trop élevé et de nature à pousser les plus fortunés et les entrepreneurs à s'établir à l'étranger.

Le principal clivage séparant ceux qui soutiennent la mesure de ceux qui la rejettent est de nature politique, révèle sans surprise le sondage.

Ainsi, les sympathisants de gauche sont majoritairement (89%) en faveur de la mesure: 95% des proches du Front de Gauche et 91% parmi ceux de l'électorat socialiste. Seuls les sympathisants écologistes (76%) y sont un peu moins favorables.

A droite en revanche, 76% des sympathisants de l'UMP y sont opposés mais un quart approuvent cette taxe.

Quant aux sympathisants du Front National, ils sont partagés: 51% y sont favorables contre 49% qui y sont opposés.

Sondage réalisé du 11 au 13 septembre auprès d'un échantillon représentatif de 972 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

 

Et sur Directmatin.fr :

Taxe à 75% : Noah juge "logique que les chanceux fassent les efforts"

Bernard Arnault dément vouloir s'exiler fiscalement

Vous aimerez aussi

L'agence de notation Moody's a dégradé la note de l'Italie, s'inquiétant d'une stabilisation et non d'une diminution de la dette publique au cours des prochaines années [EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives]
Europe Moody's dégrade la note de l'Italie, s'inquiète de la dette
Le déficit serait notamment dû à l'élargissement de ses missions qui n'a pas été suffisamment compensé par l'Etat.
déficit L'ENA au bord de la faillite ?
Fait divers Bretagne : un adolescent séquestré, dénudé et brûlé à la cigarette pour la dette de drogue d'un ami

Ailleurs sur le web

Derniers articles