Négociation sur l'emploi : les partenaires sociaux fixent un calendrier serré

Laurence Parisot, présidente du Medef, le 30 août 2012 à Jouy-en-Josas [Eric Piermont / AFP/Archives] Laurence Parisot, présidente du Medef, le 30 août 2012 à Jouy-en-Josas [Eric Piermont / AFP/Archives]

Syndicats et patronat se sont mis d'accord vendredi sur un calendrier "ambitieux" pour "avancer rapidement" la négociation sur l'épineuse réforme du marché du travail voulue par le gouvernement.

Cette première réunion, qui a duré une heure, était uniquement consacrée au calendrier. Syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC) et patronat (Medef, CGPME, UPA) entreront dans le vif sur la "sécurisation de l'emploi" le 4 octobre. Ils se réuniront ensuite tous les jeudis.

Sur l'autre négociation, portant sur le projet de contrat de génération, une réunion hebdomadaire est également prévue, le vendredi, à compter du 21 septembre.

A leur sortie, tous les négociateurs ont reconnu que la négociation était "ambitieuse" mais que la plupart des sujets avaient déjà été déblayés "en amont".

"Ce calendrier montre que les partenaires sociaux veulent avancer rapidement", a commenté le n°2 de la CFDT, Laurent Berger. "Pour autant, ce ne sera pas une négociation facile", a-t-il ajouté en évoquant la négociation sur le marché de l'emploi.

Les partenaires sociaux "répondent (au gouvernement) collectivement immédiatement présent", a déclaré l'un des négociateurs du Medef, Benoît Roger-Vasselin, en insistant sur "l'urgence" d'aboutir à un compromis.

Améliorer à la fois la protection des salariés et la souplesse des entreprises est le double dessein fixé par le gouvernement aux partenaires sociaux pour s'attaquer aux causes structurelles du chômage, alors que le seuil des trois millions de demandeurs d'emploi sans activité a été franchi cet été.

À suivre aussi

Social Hôpitaux : 9 syndicats appellent à manifester ce mardi à Paris
La colère gronde dans les EHPAD
Grève La colère gronde dans les EHPAD
Jean-Paul Delevoye : «Notre système actuel est totalement injuste»
réforme des retraites Jean-Paul Delevoye sur les retraites : «Notre système actuel est totalement injuste»

Ailleurs sur le web

Derniers articles